[JEUX VIDEO] Ma rétrospective du mois d’avril 2015

00 - TOP 01

Comme le mois dernier, je vous propose un article revenant sur les jeux vidéo auxquels j’ai joué ce mois-ci.

Et si j’ai été particulièrement raisonnable en acquisitions, c’est parce que j’avais déjà un certain nombre de jeux à poursuivre ou terminer, et qu’il était inutile de m’encombrer de nouvelles sorties, à l’exception notable de l’Edition Collector de Mortal Kombat X, dont vous pouvez retrouver le déballage par ici.

Pour le reste, commençons :

SUR PS4

Grâce à la fonction SHARE, les images proposées pour les jeux PS4 ont été prises par mes soins.

 BLOODBORNE

Bloodborne™_20150409000708

J’ai continué ma partie, tout simplement certes, mais en y accordant un peu moins de temps que les premiers jours. Bien évidemment, nous avons-là un jeu extraordinaire mais très exigeant. Pourtant, en y réfléchissant bien, et après être revenu sur d’autres jeux, je constate que la notion de difficulté peut aborder une définition différente, selon le style de jeu et ses qualités -ou défauts qui contribuent à rendre la tâche ardue. Ainsi, Bloodborne a été pensé pour être un jeu impitoyable et qui demande une véritable implication dans le jeu. En gros, si on n’est pas concentré, on paie le prix fort : la mort ! Mais il y a d’autres jeux qui ne sont pas réputés pour être aussi durs mais dont un élément intrinsèque va provoquer sa difficulté, en dépit de ce qu’il souhaite apporter originairement. Dans certains jeux plus que d’autres, les plus récurrents sont les problèmes de caméraaaaaaaargh je déteste ça ! -_-‘

Je m’éloigne du sujet, tout cela pour dire que j’ai un peu moins joué à Bloodborne mais je pense le reprendre plus sérieusement, comme au début, afin de le terminer avant l’arrivée de The Witcher 3 en mai.

Vous pouvez retrouver :

Le déballage de l’Edition Collector du jeu.

Mes premières impressions.

THE WALKING DEAD : SAISON 1

The Walking Dead: Season 1_20150410172035

J’ai refais la première saison de l’excellent jeu au format épisodique par Telltale Games. Excellent, oui, c’est le mot ! Ils ont l’art de nous impliquer très rapidement dans un univers qu’ils développent soigneusement, et même si ce format subit parfois la remontrance de certains joueurs, j’avoue pour ma part en être fan, surtout les TellTale. Mais je suppose qu’il y aura toujours des insatisfaits ^^

Bref, une première saison poignante, malgré un premier épisode qui met du temps à démarrer, surtout quand on voit la qualité d’écriture du premier épisode de la saison 2 ou celui de l’excellent Tales from the Borderlands ! Mais une fois plongé dans le récit, on est impliqué à un point que chaque décision devient plus difficile, jusqu’au final intense et intenable. The Walking Dead est à la base un comic impitoyable, beaucoup plus que la série d’ailleurs, et je trouve que le jeu rejoint davantage le monde du comic, ce qui est à la fois une qualité exceptionnelle mais aussi un poids terrible, car vous vous en doutez, on compte les morts !

Même si vous n’êtes pas un gros joueur, le jeu est abordable puisqu’il se base sur les choix et quelques QTE (boutons sur lesquels il faut appuyer au bon moment pour provoquer une action), et qu’on n’y trouve pas de véritables énigmes ou de puzzles. Même les scènes d’action sont scénarisées. On est face à une histoire interactive dans sa définition la plus juste, et quels que soient les choix que vous faites, il y a une conséquence. Tragique en l’espèce !

THE WALKING DEAD : SAISON 2

The Walking Dead: Season 2_20150419000950

Sitôt la première saison terminée, je me suis lancé sur la seconde, que je ne connaissais pas du tout. Dès le premier épisode, le jeu dispose d’un bon background et les nouveaux personnages rencontrés imposent vite leur personnalité (ma préférence va clairement à Luke, d’ailleurs…pour une fois que ce n’est pas une fille qui attire mon attention :D), pour le meilleur et pour le pire, comme d’habitude, mais on a moins l’effet de surprise puisqu’on est déjà rodé avec la précédente saison (et puis le comic, la série et le jeu se basent sur un même schéma : découverte d’un nouvel endroit calme, rencontre avec des gens dont les plus timbrés cachent bien leur jeu, et à la fin, c’est le bain de sang !), mais c’est toujours un plaisir de découvrir avec quel génie les petits gars de Telltale parviennent à exploiter la licence. On a l’impression qu’ils maîtrisent l’environnement, la narration, les personnages et l’univers instauré par le comic. La Saison 2 confirme donc la puissance dramatique de la première saison, et une fois encore, malheureusement, les choix sont très…très difficiles. La fin a d’ailleurs un impact encore plus grave que celle de la saison 1, car on a un véritable choix à effectuer, et si saison 3 il y a, je suis impatient de voir comment ils vont s’arranger pour gérer ça (en espérant qu’ils nous évitent un traitement aussi expéditif et frustrant que pour certains personnages dès l’intro de la saison 2).

Bref, même s’il est difficile de dire si la saison 2 est encore meilleure (il y manque quand même un personnage crucial et qui risque d’être difficilement remplaçable), elle va dans une continuité plus que positive pour l’avenir de la série dans ce format.

TALES FROM THE BORDERLANDS

Tales from the Borderlands_20150410002827

Attention, chef-d’œuvre ! Ce jeu au format épisodique est un énorme coup de cœur ! Je ne vais donc pas revenir dessus, et vous invite à lire ma critique si vous souhaitez en savoir plus sur le jeu. Pour information, sachez qu’à ce jour, seuls les deux premiers épisodes sont disponibles, et que le troisième devrait sortir, je l’espère, en mai.

GAME OF THRONES

Game of Thrones_20150426181239

A ce jour, je n’ai fait que l’épisode 1 sur les 3 disponibles. Mon avis peut encore changer en fonction de mes impressions sur les autres épisodes.

Pourquoi s’arrêter quand on peut en avoir plus ? En effet, Telltale ayant été particulièrement productif ces derniers mois, à peine la saison 2 de The Walking Dead terminée, ils ont enchaîné sur Tales from the Borderlands et…Game of Thrones, que je ne vais pas vous faire l’affront de présenter. Et pourtant, malgré la notoriété de la série, hé bien le jeu est une déception, pour plusieurs raisons.

La première concerne directement Telltale. Quel intérêt de sortir deux jeux au format épisodiques en même temps, plutôt que de se concentrer sur un seul ? Le fait que celui-ci soit sorti dans la même période que leur Borderlands est intéressant parce qu’on a droit à de la variété, du coup, et que c’est toujours agréable d’en avoir toujours plus. Mais quand je vois que les épisodes de Game of Thrones sortent (trop) rapidement alors que ceux de Borderlands sont beaucoup plus espacés et irréguliers, on part sur un mauvais point !

La seconde déception vient du jeu lui-même : si l’idée de suivre les péripéties d’une famille, les Forrester, est louable et nous sert de prétexte pour croiser les personnages de la série TV (oui, de la série, car il s’agit bien des acteurs du film qui sont représentés, et ça c’est plutôt bien !), j’ai eu beaucoup de mal à accrocher à leur sort dans ce premier épisode, que j’ai également eu beaucoup de mal à finir. Et contrairement à The Walking Dead, qui prend également le parti de suivre des personnages inconnus au bataillon, la sauce ne prend pas. Et puis on commence à savoir comment ça se passe dans Game of Thrones, aussi : oh, lui il est sympa. Bam, il meurt. Oh, lui c’est un salaud, BAM, vous le verrez pendant encore trois saisons et au pire, il perdra juste un membre. Pardon, mais concernant la série TV, à laquelle il ne faut pourtant pas toucher, après quatre saisons, on connaît la chanson.

Il y a cependant de bons côtés : bien entendu au niveau de la narration, Telltale maîtrise toujours autant, et on sent qu’ils ont de plus en plus d’ambition. J’espère juste qu’ils ne vont pas monter trop haut pour dégringoler, malgré toute l’affection que j’ai pour eux ! On a toujours l’impression d’avoir la main mise sur des choix conséquents. Le jeu nous offre bien entendu de très bons rebondissements et surtout, quel bonheur de retrouver le générique de la série ainsi que ses acteurs modélisés !

Mais comme vous pouvez le voir, je n’ai pas accroché. Du moins, ce premier épisode s’est révélé être une véritable déception pour moi, sans être mauvais pour autant. Je rappelle enfin qu’il ne s’agit là que de mes impressions portant sur le premier épisode, et que ma vision peut évoluer et même radicalement changer si les épisodes suivants s’avèrent plus stimulants (encore que le final du premier épisode, censé nous faire sauter au plafond, m’a laissé dubitatif), c’est tout l’intérêt du format épisodique, et je garde confiance en Telltale, qui sait mener la danse.

BORDERLANDS : THE HANDSOME COLLECTION

Borderlands: The Handsome Collection_20150423182030

Sorti il y a peu, je ne pouvais pas passer à côté de cette compilation, étant fan de la licence, et surtout, n’ayant pas eu l’occasion de tester l’un des jeux qui composent cette compilation : The Pre-Sequel, qui se passe sur la lune de Pandore, Elpis.

La compilation contient Borderlands 2, The Pre-Sequel et tous leurs DLC, le tout avec une image (légèrement) retravaillée pour la PS4 et la XBox One, ce qui est une très bonne affaire. Dommage qu’il n’y ait pas le premier épisode, mais le 2 étant mon préféré, je m’en suis vite remis. C’est donc The Pre-Sequel que j’ai découvert ici et il est assez mal parti pour les premières heures de jeu. D’une part, j’ai été particulièrement surpris par son énorme difficulté au début, limite handicapante.  Alors ok, je ne suis pas un pro du FPS, même si on peut considérer cette série comme un mix entre FPS, hack’n’slash et RPG (un trio gagnant, selon moi ^^), mais quand même ! J’ai appris la patience et la rigueur avec Bloodborne, l’humilité avec Dark Souls 2 et je touche plutôt bien ma bille sur Borderlands 2, alors qu’on ne vienne pas me dire que ça ne vient que de moi ! Rien que pour le premier boss, j’ai dû carrément voir des astuces sur les forums ! Le premier boss ! Avouez que parti comme ça, si on estime qu’on n’a pas le niveau, il vaut mieux ne pas s’entêter plutôt que de se complaire dans la médiocrité. C’est pourtant le seul pour lequel j’ai eu besoin d’aide, heureusement ! Car cette difficulté, que l’on doit aussi visiblement au faible niveau de départ du personnage que j’ai choisi (Athena, je précise), s’atténue avec ce même personnage qui devient rapidement puissant ! De plus, il est impossible de décrocher du jeu, grâce à son scénario qui nous implique dès les premières minutes, et qui suit l’ascension du charismatique « méchant » du jeu : Handsome Jack !

C’est donc l’histoire qui m’a motivé à m’accrocher pendant les premières heures, et ça vaut largement le coup de s’entêter, car d’une part, le plaisir du jeu revient au galop et on retrouve finalement ses marques, avec quelques nouveautés sympathiques comme la gestion des sauts (avec la gravité lunaire prise en compte) et de l’oxygène, et d’autre part, parce que l’on rencontre toujours autant de personnages délirants, que le jeu nous réserve de franches rigolades et que le parti pris de choisir une nouvelle planète que Pandore est un risque osé mais assez réussi dans l’ensemble. Cela nous offre une nouvelle vision de ce que peut nous offrir la licence, et j’ai maintenant toute confiance en GearBox s’ils décident de faire un (vrai) troisième épisode sur une toute nouvelle planète.

Un vrai épisode, ai-je dit ? Oui, car malgré ses qualités, The Pre-Sequel avoue déjà à demi-mot qu’il ne s’agit pas d’une vraie suite, et il est vrai qu’on a cette impression d’évoluer dans un énorme DLC du 2. De plus, le manque d’atmosphère sur la lune implique qu’il n’y a plus de cycle jour/nuit, ce qui est un manque énorme à mes yeux en matière d’immersion, que l’ambiance western post-apo de Pandore si chère à mon cœur a été mise de côté, et que par conséquent, les musiques qui se veulent adaptées à la lune, volontairement kitsch, sont sympa mais n’ont rien à voir avec la puissance des thèmes des deux premiers épisodes.

Bref, le jeu est un très bon Borderlands, mais il n’arrive décidément pas à la cheville des deux premiers. Il est cependant magnifié par la qualité d’écriture qui est toujours à la hauteur, et le plaisir que nous avons à contribuer à l’ascension de Jack !

MORTAL KOMBAT X

Mortal Kombat X_20150419155444

Il s’agit du seul jeu que j’avais précommandé pour ce mois-ci, et j’ai été satisfait par son Collector, comme vous pouvez le voir ici. Le jeu en lui-même est très réussi, vraiment très beau et du coup, les Fatalities sont extrêmement gores. De plus, son contenu est assez énorme, puisqu’il propose de multiples modes à côté d’une campagne solo qui nous permet de jouer avec à peu près tous les personnages, histoire d’opérer une approche sur le jeu.

Pour le reste, on sent que le Online a été privilégié, et outre les modes nous permettant d’affronter les joueurs dans le monde, dès le début, on doit rejoindre l’une des cinq factions en ligne, et chacun de nos combats rapportera des points à notre faction, jusqu’au classement (hebdomadaire, il me semble, mais je n’y ai pas suffisamment prêté attention). Une idée plaisante pour les amateurs. Les joueurs solitaires ne sont pas oubliés pour autant, avec de nombreux défis à accomplir, la Krypte généreuse en contenus à débloquer, etc.

Bref, un jeu fait pour les fans de Mortal Kombat, car l’on retrouve son gameplay si spécifique, mais aussi pour les amateurs de baston, car on a là une valeur sûre avec une réalisation en béton.

DRAGONBALL XENOVERSE

DRAGON BALL XENOVERSE_20150425154202

Alors là, je m’en veux…mais je m’en veux !

J’ai eu l’occasion -et pas qu’une fois, de prendre ce jeu, et en Edition Collector, mais j’avais tellement peur d’être déçu, après le soufflet des derniers épisodes, que j’ai décidé d’attendre un peu et de prendre le temps de réfléchir. Et après une longue hésitation, j’ai décidé de prendre le jeu dans sa version standard…et j’ai été agréablement surpris. Je trouve ce jeu très sympa. C’est un bon jeu de baston qui nous permet de renouer avec la sensation de puissance de Dragon Ball Z. L’idée géniale, celle qui apporte le petit plus et qui se veut un grand bol d’air frais, c’est la création de notre propre personnage, et son évolution dans un univers Online, dont le scénario nous sert de prétexte pour revivre les meilleurs combats aux côtés des héros de la série. Au fur et à mesure de notre évolution, on gagne en puissance avec un aspect RPG qui nous permet d’attribuer des points de compétence, mais aussi de personnaliser le look de notre personnage et surtout…ses techniques ! Et là, je vous laisse imaginer le bonheur de voir son personnage se téléporter derrière son ennemi à un moment critique, pour lui envoyer un puissant Kamehameha !

Bon, cela dit, tout n’est pas parfait, et si j’ai souvent pesté contre la caméra lorsque je me retrouve dans un coin de l’arène, si à mon goût, il y a des pics de difficulté injustifiés voire incohérents (genre j’en bave pour tuer Piccolo alors que j’explose Vegeta sans problème, dans le même combat…), si certaines quêtes sont tout simplement horripilantes à cause de leur arène mal fichue (je pense au couloir circulaire, une horreur !), et enfin si je n’ai toujours pas testé le coop en ligne, ce sont des raisons mineures pour les vrais passionnées mais qui ne feront pas de lui le jeu de l’année à mes yeux.

Néanmoins, il serait dommage de le bouder puisqu’il s’agit là d’un très bon divertissement qui parvient à redonner un second souffle à une licence qui était en péril depuis un moment dans le monde du jeu vidéo.

Et puis décidément, quand je me crois guéri de ma dépendance pour DBZ, je retombe dedans au moment où je m’y attends le moins ! D’ailleurs, si le prochain épisode part sur les mêmes bases, je ne raterai pas le Collector, cette fois !

SUR WII U

MARIO KART 8

09

Le DLC Animal Crossing est sorti ce mois-ci, et c’est pour notre plus grand plaisir, à ma compagne et moi-même, car on adore ce jeu ! De plus, le premier DLC avait fait l’objet d’un travail particulièrement remarquable et généreux, et chacun proposant huit nouveaux circuits et des nouveaux pilotes, voilà la preuve que Nintendo sait faire des DLC. Dans celui-ci, nous avons pu découvrir quatre anciens circuits et quatre nouveaux, dont un particulièrement réussi qui se déroule dans l’univers d’Animal Crossing, et qui change de saison aléatoirement. Un détail qui fait mouche.

SUR 3DS

XENOBLADE CHRONICLES 3D

10

D’avance, comme je sens que je vais me retrouver sur le peloton d’exécution pour ce que je vais dire, je tiens à préciser pour ma défense que je suis un grand fan de Nintendo, depuis la première GameBoy jusqu’à la New3DS en passant par la WiiU, j’ai eu toutes les consoles de la firme. D’ailleurs, comme vous l’avez vu, j’adore Mario Kart et j’ai même craqué pour ses DLC. Si je me barricade derrière ces précisions, c’est parce que mon ressentiment pour Xenoblade est le suivant : DECEPTION ! Grosse déception ! Et non, je ne rentrerai pas dans le cercle élitiste de ceux qui défendront le jeu dans le fond, qui est particulièrement étoffé et stimulant, car j’ai déjà largement eu l’occasion d’en profiter lorsque le jeu est sorti sur Wii, et je l’ai suffisamment défendu comme cela à l’époque.

Non, là, je suis amèrement déçu par ce portage. Premier point négatif : on n’a plus le dual-audio, et le jeu est uniquement en version anglaise sous-titrée en français. Allons, soyons sérieux, moi ça ne me dérange pas d’habitude, j’ai surtout l’habitude avec les derniers épisodes de la série Tales of et les Final Fantasy, mais là…je ne sais pas qui sont les doubleurs, mais on a droit à un P… d’accent anglais, qui en arrive à exaspérer. A la fin de chaque combat, certaines répliques en deviennent irritante, et comme on est amenés à combattre souvent, bonjour l’ambiance. On a l’impression que ce sont des américains qui imitent l’accent anglais ! Attendez, si les acteurs avaient de tels accents dans Sherlock ou Downton Abbey, j’éviterais la VO alors que ce sont quand même des séries british, alors ne me dites pas que c’est moi qui fait preuve de mauvaise volonté !

Heureusement, le doublage ne fait pas tout, loin de là ! Et jamais il ne m’a empêché de profiter pleinement de l’expérience d’un jeu. Mais ça ne m’empêche pas d’être toujours très déçu : le jeu était beau sur Wii, en ce sens qu’il bénéficiait d’une DA hors du commun, mais malheureusement, vous savez que la Wii avait un train de retard par rapport à ses sœurs, la PS3 et la XBox360, donc à son détriment, le jeu n’était pas ce que l’on pouvait qualifier de « beau »

Je n’attends pas à ce qu’un jeu soit magnifique pour me plaire, ne vous emportez pas : mon J-RPG préféré, c’est Tales of Xillia. Oui, Xillia ! Et les Tales of, ces dernières années, n’ont pas été de grandes vitrines technologiques. Mais franchement, voir un jeu comme Xenoblade porté sur New 3DS (la console que j’ai acheté pour ce jeu en priorité !!!), est encore plus moche que sur Wii, là ça m’a légèrement crispé ! Mais une fois encore, rien de grave.

Simplement, je pense que la sauce n’a plus pris comme avant, et ça m’a d’autant plus déçu que c’était, je le redis, LE jeu que j’attendais sur New 3DS. Cruelle désillusion qui cependant, ne devrait pas s’appliquer à ceux qui ne découvriront le jeu que maintenant et qui, je tiens à le dire, reste un chef-d’œuvre.

C’est tout pour le mois d’avril. Comme vous avez pu le constater, il a essentiellement été consacré aux jeux d’aventure au format épisodique et à la baston. Pour le mois prochain, compte tenu de la sortie de The Witcher 3, je devrais me consacrer principalement à ce dernier, espérant néanmoins que les nouveaux épisodes de Tales from the Borderlands et Life is Strange soient disponibles.

Bien à vous,

Hyperion_Seiken

Publicités

3 réflexions sur “[JEUX VIDEO] Ma rétrospective du mois d’avril 2015

  1. Très bon jeux pour ce mois d’avril!
    J’ai aussi adoré les deux saison de TWD, pleins de rebondissements et d’émotions 😥
    Du coup je ne me lancerai pas sur GOT ^^
    Mortal Kombat X faudrait que je me le choppe pour jouer avec mon homme :p Je n’ai jamais touché à cette série, mais j’en entends que du bien et du gore ahah :p
    Et Mario Kart wiiu, j’adore aussi! Je n’ai encore touché à aucun DLC, mais il me tarde .. Mais bon toute seule on a vite fait le tour et on se lasse vite, mon homme n’est pas trop consoles …

    En tout cas bon article, je trouve que tu rédige bien, c’est agréable de te lire 😉

    Bonne continuation 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou,
      Je te remercie beaucoup pour tes deux commentaires, ça me fait vraiment plaisir que mon article t’aie plu. Et merci pour tes compliments ^^
      Concernant GOT, j’avoue que c’est le coeur qui a parlé. Il m’a déçu pour les raisons évoquées mais si tu es fan de la série, peut-être que tu y trouveras ton compte, les gars de TellTale ont quand même un sacré talent.
      Et en parlant, oui les deux saisons de TWD sont tout simplement bouleversantes, et la fin de la saison 2 horrible, le choix qu’on nous laisse est inhumain ! Ils ont vraiment réussi à s’approprier l’oeuvre et son univers.
      Je suis d’accord avec toi pour Mario Kart, tout seul au bout d’un moment, ça devient vite limité. Ma compagne n’est pas trop consoles non plus à la base, mais j’ai réussi à la convertir à la WiiU (Mario Kart et Wii Party U lol), et elle a quand même sa propre 3DS XL ^^
      Je te recommande chaudement les DLC de Mario Kart, justement, ils sont généreux et variés !
      Quant à la photo de l’article, merci ! 😉 en plus j’ai eu du mal à trouver une image d’Hatsune Miku (c’est le nom du personnage ^^), qui fait effectivement très geek, entrain de jouer à la console devant sa collection. Je n’étais pas peu fier quand je suis tombé dessus 😀
      A bientôt sur le forum et merci encore pour tes commentaires !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s