[DERNIERS ACHATS] Blu Ray – Partie 1 : Du Nolan, du Matrix !

00 - vrai

Bonjour à tous,

Pour cette première partie consacrée à mes acquisitions du mois de juin, je commence par énumérer les Blu-Ray. J’ai craqué en majorité pour des steelbooks, mais il y a aussi quelques Amarays, faute de mieux.

STEELBOOKS CHRISTOPHER NOLAN

En premier lieu, voici mes Steelbooks spécial Christopher Nolan :

28

BATMAN BEGINS

C’est le seul Batman réalisé par Nolan que je ne possédais pas encore, alors c’était l’occasion de compléter la collection. Voici l’ensemble extérieur avec ses couleurs chaudes, bien opposées à l’aspect glacial de sa suite. Quand je suis parti le voir au cinéma la première fois, je ne m’attendais vraiment pas à une telle claque aussi bien visuelle que scénaristique. Mettant en avant un méchant auquel je n’avais jamais vraiment accroché jusque là (l’Epouvantail), mais surtout Ra’s al Ghul, il est une façon de prendre un tout nouveau départ pour l’homme chauve-souris, un pilier fondateur de ce qui va être une trilogie sombre, tragique, impitoyable, une façon pour moi de voir Batman comme je ne l’avais jamais vu (n’y connaissant rien aux comics, je précise !). Et ce film, enfin, va marquer le début de ma fascination pour ce réalisateur que je ne connaissais que par réputation, parce qu’il était censé avoir fait un bon petit film avec un certain Memento :p

Vue d’ensemble de l’extérieur :

13

Vue d’ensemble de l’intérieur :

14

THE DARK KNIGHT

Je possédais déjà le Blu Ray du film, dans sa toute première édition Steelbook, mais vu le prix et le design, j’ai craqué ! En regardant The Dark Knight, j’avais peur qu’il n’y ait plus l’effet de surprise que j’avais eu en visionnant Begins. En effet, ce dernier avait posé les bases d’un Batman plus sombre, qui revient sur les origines du justicier et qui nous fait découvrir les prémices de son combat contre le mal. Comme j’ai été ravi d’avoir tort ! Cette suite est tout simplement dantesque, et il n’échappera à personne que le Joker y est pour quelque chose. Magistralement interprété par le talentueux et regretté Heath Ledger (!), il nous offre, une fois encore, quelque chose de nouveau. Un Joker complètement dérangé, malsain, un électron libre dangereux et impossible à cerner, opposé à un Batman encore à ses débuts, mais qui pourtant va vite se rendre compte à quel point son combat contre le Joker est nécessaire à son propre équilibre.

Un sans faute, un chef-d’oeuvre, une nouvelle façon de voir les super-héros !

Photo de l’ensemble extérieur :

16

L’ensemble intérieur :

17

INCEPTION

Comme pour The Dark Knight, je possédais déjà Inception bien sûr, étant un film que j’affectionne particulièrement, et le visuel ainsi que son prix attractif m’ont séduit !

Photo de l’ensemble extérieur :

20

Ensemble intérieur :

21

INSOMNIA

Un film qui se passe en Alaska, où je rêve d’aller, réalisé par Christopher Nolan et avec deux monstres du cinéma, si vous avez parcouru mon blog, vous avez dû vous rendre compte que je suis un gros fan de Nolan (pour ne pas dire gros fanboy !), et vous devinez donc à quel point ce film est indispensable à mes yeux.

Ensemble extérieur :

23

Ensemble intérieur :

24

LE PRESTIGE

Je termine avec le Prestige, que je n’ai jamais eu aussi bien en BR qu’en DVD. Une erreur désormais réparée. Cependant, je ne sais pas si cela ne vient que de moi, mais je suis un peu déçu par le visuel du steelbook (surtout quand on voit celui d’Inception, juste magnifique !). Je lui préfère même la sombre sobriété du steelbook d’Insomnia.

Ensemble extérieur :

26

Et ensemble intérieur :

27Mes achats consacrés à Nolan prennent fin. Vous noterez l’absence de Memento, que je n’ai tout simplement pas trouvé, et de Dark Knight Rises, car bien que j’aie hésité à le prendre, je pense que son Edition Limitée avec le masque me suffira amplement ^^

Quant à Interstellar, je le possède déjà, comme vous pouvez le voir par ici.

STEELBOOKS THE MATRIX : LA TRILOGIE

Voici maintenant la trilogie culte au bon vieux temps où les Wachowski, frère et soeur, savaient (plus ou moins) où ils allaient(je n’ai pas encore vu Jupiter Ascending, je précise, mais vus les chiffres du BO, je crains qu’ils finissent par ne plus jamais pouvoir faire ce qu’ils veulent vraiment :S)

49

J’annonce de suite, la trilogie The Matrix est certes, une saga culte, mais je puis vous garantir que lorsque j’ai vu le dernier épisode au cinéma, je me suis pris une sacrée douche froide. Une amère déception (d’ailleurs, existe-t-il de douces déceptions ?) où, pardonnez-moi de le dire, tout fout le camp, avec un Morpheus relégué au rang de copilote figuratif, une bataille interminable, un combat final en deçà de mes espérances et sans saveur (à force, on finira par comprendre que Neo et Smith n’ont jamais pu se saquer !), mais qui nous montrait déjà à l’époque qu’il était possible de faire un vrai combat à la DBZ (tout ça pour voir que 10 ans plus tard, DragonBouz Evolution est né et a opté pour un hérétique Kameha volant, mais je vais arrêter tout de suite les sarcasmes !)…bref, je ne vais pas m’étendre sur ce que j’ai ressenti face à ce troisième opus, car malgré tout, il est malgré tout nécessaire à l’appréciation de l’oeuvre dans son ensemble, donc indispensable à ma collection. D’autant qu’à part le tout premier en DVD, il y a longtemps, je n’en ai plus jamais eu aucun en DVD ou même en BR.

THE MATRIX

Bien évidemment, je ne reviendrai pas sur la claque que nous avons tous eu à la sortie du premier film, un monument qui bousculait les règles du cinéma d’action en y ajoutant une dose de réflexion tout en se réappropriant les codes du cyberpunk (même si à mes yeux, le maître absolu en terme d’ambiance reste Blade Runner). Bref, c’était aussi l’époque où l’on pouvait facilement retenir les répliques du film, plus stylées les unes que les autres, même chez les méchants…surtout chez les méchants (« vous êtes le cancer de cette planète, et nous l’antidote« , « les ignorants sont bénis« , etc.), parce que franchement, à partir de Reloaded, c’est le début des complications (ce monologue de l’architecte, mais qu’est-ce qu’ils avaient fumé, ce jour-là !).

Bref, passons à la vue d’ensemble de l’extérieur du steelbook :

38

Le steelbook part avec un super visuel au recto, rien à redire, mais il est dommage que le verso se présente avec une image insérée sur une autre, cela brise l’unité du motif…et je précise d’avance qu’il en est ici pour les deux autres opus. Vue d’ensemble de l’intérieur :

40

Voilà qui rattrape la semi-déception du visuel du verso extérieur, d’une certaine façon. Bon, honnêtement j’apprécie ces steelbooks et, à l’instar des Nolan, ils bénéficient d’un prix de départ alléchant, alors ne vous privez pas, surtout si vous êtes fans !

MATRIX RELOADED

Et on continue avec Matrix Reloaded, qui à son époque, était tout simplement l’une des suites les plus attendues de l’histoire. D’ailleurs, il s’agit de l’épisode ayant engendré le plus de recettes aussi bien aux US qu’au niveau mondial. Il s’agissait d’un film qui nous apportait autant que ce que nous laissait imaginer la bande-annonce : un combat hallucinant contre Smith et ses clones, une énorme course-poursuite, indétrônable jusqu’en 2015, où un certain Mad Max est passé par là, du cyberpunk et, surtout pour les fans : enfin savoir ce qu’il y a dans le monde réel ! Bon, on y notera tout de même quelques couacs (cette scène de danse type pub Ushuaïa, et le baratin de ce vieux cafard d’architecte…) mais le film tient ses promesses, et sa fin nous permettait d’espérer une conclusion en apothéose !

La vue d’ensemble de l’extérieur :

42

Comme pour le premier film, le recto est tout simplement superbe et dans le ton, mais le verso casse encore l’unité.

Vue d’ensemble de l’intérieur :

44

Il n’empêche que sans Hugo Weaving, la saga n’aurait peut-être pas eu cette saveur unique, où l’on prendrait presque un plaisir malsain à voir son personnage débiter des répliques plus cinglantes les unes que les autres, avec sa tête de poseur et son costume soigneusement ajusté.

MATRIX REVOLUTIONS

Je termine avec ce troisième et dernier film, déception à bien des égards : se déroulant quasi-exclusivement dans le monde réel (pour le coup, y en a marre !), on a droit à de la bataille interminable et sans saveur et un final peu inspiré (dans un tout autre genre, si vous voulez voir une longue bataille, savoureuse, savamment orchestrée, et où s’enchaînent scènes épiques, tragédies et rebondissements avec souplesse et cohérence, référez-vous à l’exceptionnel Seigneur des Anneaux : le Retour du Roi). Non, vraiment, j’espère ne pas froisser les fans purs et durs, car je suis moi-même amateur de la saga, mais il faut avouer qu’un tel monument méritait une meilleure fin. Cela dit, je respecte le travail des Wachowski pour avoir pu accomplir un tel travail en maintenant leur direction.

Vue d’ensemble de l’extérieur :

46

…Et moi qui me plaignait des images qui cassaient l’unité ! 😀

Mais allez, je ne vais pas être mauvaise langue, le visuel du recto reste dans le ton. Vue d’ensemble de l’intérieur :

48

Ainsi prend fin mon panorama de la trilogie The Matrix.

D’ailleurs, je me rends compte que ça va être très long de vous parler de mes achats Blu-Ray en un seul article, je vais donc m’arrêter là pour aujourd’hui, et vous proposer la suite d’ici demain (ou au mieux en fin d’après-midi, mais là, je crois que je rêve) !

Bien à vous,

Hyperion_Seiken

Publicités

3 réflexions sur “[DERNIERS ACHATS] Blu Ray – Partie 1 : Du Nolan, du Matrix !

    1. Rectifié, merci beaucoup Martinouchou, mais euh…HEM…comment dire… 😀
      Hé bien en fait, avant d’écrire cet article, je me suis maté un épisode de Scrubs dans lequel jouait justement Heather Graham (et où je la trouvais d’ailleurs encore plus rayonnante qu’à ses débuts, bien que son rôle soit celui d’un docteur complètement allumé). Du coup, je pense qu’on peut qualifier cette erreur de lapsus, cumulée à la fatigue et au décalage horaire ^^

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s