[UNBOXING] Tales of the Heroes : Twin Brave – Premium Edition (PSP)

00

Bonjour à tous,

Aujourd’hui, je vous propose le déballage d’une exclusivité japonaise : Tales of the Heroes : Twin Brave, dans sa superbe Premium Edition. Et malgré la barrière de la langue, je puis vous assurer que que tout fan de la série se doit de la posséder. Le Fan-service s’étend du jeu lui-même jusque dans le contenu de ce Collector, généreux au rapport qualité/prix.

Tales of the Heroes : Twin Brave est un jeu sorti à l’origine sur PSP en 2012, exclusivement au Japon. Il s’agit d’un cross-over nous permettant de contrôler et croiser des personnages de plusieurs épisodes de la série, le tout en reprenant le concept d’un Dynasty Warriors-like.

Et même s’il existe bien une histoire, qui semble plus un prétexte pour provoquer la rencontre entre tous les personnages de la série, le jeu reste toutefois abordable pour le joueur qui ne parle pas un mot de japonais, de par son gameplay qui privilégie bien entendu les combats. Mais ici, je le redis, on est dans de la baston pure et dure, le jeu sacrifiant les systèmes de combat perfectionnés qu’offre la série en général. En gros, encore plus qu’un cross-over ou qu’un spin-off, on a un produit 100% Fan service, alors vous voilà prévenus : seul les fans apprécieront !

L’excellent opening du jeu. Dynamique et motivant !

Ainsi donc, j’ai pu récupérer mon colis aujourd’hui, tout droit venu du Japon :

01

La taxe a bien été « perque », semble-t-il ^^’ mais bon sang, ça me fait toujours un petit effet de recevoir un colis qui vient d’aussi loin !

Pour commencer, je voulais remercier le vendeur d’avoir bien emballé le jeu qui, s’il est protégé par du papier-bulle, est également recouvert de papier journal…

0203

…japonais, forcément ! Il y a même des mots croisés !

Bref, voici l’objet de mes attentes, Tales of the Heroes: Twin Brave – Premium Edition :

040605

Premier constat, le coffret est tout simplement superbe. Le logo et son titre sont dorés et incrustés sur un fonds avec effet de marbre, et la boîte est ouverte sur la tranche gauche, pour nous permettre d’accéder à son contenu :

07

Comme vous pouvez déjà le voir, une partie du contenu est dévoilée. De gauche à droite, nous avons le jeu, la boîte de goodies et trois CD, sur lesquels je reviendrai bien sûr. Commençons par le jeu :

08

Le jeu est dans sa boîte standard, sur laquelle figure également le titre avec notre alphabet. Comme vous pouvez le voir, les deux héros mis en avant sont ceux de l’épisode le plus récent à l’époque de la sortie du jeu : Tales of Xillia, l’épisode que je chéris tant. Vous reconnaîtrez donc Jude Mathis et (la sublime) Milla Maxwell.

Juste derrière, Luke Fon Fabre et son meilleur ami Guy Cecil de Tales of the Abyss (on va dire : l’autre épisode que je chéris tant !!). J’avoue avoir été surpris que ce soit Guy qui compose le binôme de Luke. J’aurais préféré Tear Grants ou Jade Curtiss, par exemple. Cela dit, l’amitié qu’entretiennent Luke et Guy dans l’épisode original justifie tout de même bien la solidité du binôme.

Enfin, on peut voir le charismatique Asbel Lhant et sa ravissante (petite) amie Cheria Barnes. Je n’en suis pas mécontent même si on aurait bien aimé voir un duo de type Asbel/Sophie, Asbel/Hubert voire Hubert/Pascal (ceux qui ont joué à Tales of Graces sauront de quoi je parle).

Il était cependant impossible de mettre sur une seule jaquette tous les héros présents dans le jeu, sans que cela ne fasse un peu trop désordre.

Voici maintenant une photo du contenu de la boîte du jeu :

09

Vous pouvez voir l’UMD dans son socle, le mode d’emploi et ce qui semble être une carte téléphonique (à confirmer, parce que je n’ai pas réussi à comprendre ce que cela pouvait être d’autre).

Voici maintenant une photo des trois disques bonus :

10

Chaque boîtier contient un CD Audio dit Drama, une sorte de livre audio avec musique, bruitages et dialogues entre les personnages (avec les voix de leurs doubleurs officiels à chaque fois, bien sûr, les Seiyuu !), histoire d’approfondir davantage leurs relations. Evidemment, c’est du japonais, ce qui ne représente pas un grand intérêt si on ne comprend rien, sauf à s’imprégner de la beauté de la langue en se laissant porter par les superbes musiques de Motoi Sakuraba.

Respectivement, les dramas concernent, de gauche à droite : Tales of Eternia, Tales of the Abyss et Tales of Graces.

Vient maintenant la petite boîte à goodies, toute blanche, qui était rangée entre le jeu et les dramas :

11

A l’intérieur, on y trouve un livre :

12

Ma première réaction en le voyant était de croire qu’il s’agissait d’un artbook, mais au final…

13

…il s’agit d’un roman ! Bon, hé bien comme vous pouvez le voir, il est illustré. Ce sera toujours ça de gagné pour moi ^^’

Cette Premium Edition contient également un bout de pellicule, soigneusement protégé par une pochette en plastique, et qui reprend quelques images du superbe opening :

15

Sans sa protection :

15bis

On découvre également la présence d’un calendrier (2012-2013), qui nous propose de belles illustrations :

16

Une photo de toutes les fiches (certaines étant recto/verso) :

17

Etant donné que les dates n’ont plus court, je ne compte pas l’utiliser, même comme décoration, car je préfère conserver le petit carton qui lui sert de support, comme vous pouvez le voir ici :

19

Voici enfin la dernière pièce de cette Premium Edition, un porte-feuille :

2021

Sans son déballage :

2322

Et pour finir, une classique photo d’ensemble :

25

Au final, même s’il est bien évident que je ne pourrai pas profiter de goodies à leur juste valeur tels que les dramas ou encore le roman, je suis séduit par la qualité de cette Edition ainsi que par son contenu assez original et généreux. De plus, le jeu en lui-même me plaît beaucoup et même s’il est âgé, je trouve sa réalisation plutôt soignée et son ambiance parfaitement réussie.

Même si je suis conscient que l’Occident s’est pourvue d’un sympathique standard en matière de Collectors pour les J-RPG (comprendre par là la combinaison figurine/artbook/OST et, dans le meilleur des cas, boîtier métallique), je reconnais que je me laisserais volontiers tenter par des éditions de cet acabit, qui nous proposeraient un contenu rafraichissant et original.

Bref, si un Collector Tales of d’une telle qualité venait à se présenter à nouveau, même s’il est exclusivement japonais, je renouvellerai l’expérience.

Bien à vous,

Hyperion_Seiken

Publicités

2 réflexions sur “[UNBOXING] Tales of the Heroes : Twin Brave – Premium Edition (PSP)

  1. Salut Hyperion.
    Je n’ai jamais su ce que renfermait réellement ce coffret que je voyais en vente de temps en temps.
    Grace a toi j’ai pu découvrir un contenu généreux et de qualité, de quoi satisfaire les amoureux de la série.
    Dès que je rentre de vacances, j’ajoute ce coffret sur ma liste de recherche.
    Merci à toi et vivement la suite de tes unboxings 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup Blastwind ! Ravi de t’avoir dévoilé ce contenu 🙂
      Tu peux encore le trouver à une quarantaine d’euros hors frais de port s’il t’intéresse (le mien je l’ai trouvé sur EBay et j’ai vu qu’il y en a encore un ou deux en vente) !
      Profite bien de tes vacances 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s