[UNBOXING] Danganronpa another episode : Ultra Despair Girls – Limited Edition (PS Vita)

00

Bonjour à tous,

Aujourd’hui, je vous propose le déballage de ma toute dernière réception, et pas des moindres : il s’agit de la Limited Edition du tout nouveau Danganronpa another episode : Ultra Despair Girls. En voilà une bien jolie licence qui, avec seulement trois jeux (hors portages) a su s’élever au rang de culte, et cela dès son premier épisode qui mélange enquêtes et tribunal démentiel, dans une ambiance huis-clos empreinte de non-sens malsain et délirant, tout en arrivant à nous proposer des personnages profonds, bien travaillés et, croyez-le ou non, très attachants !

MISE A JOUR DU 14/09/2015 : J’apprends aujourd’hui qu’il existe un DLC gratuit avec les voix japonaises, pesant tout de même 1,8 Go. Je ne puis que vous encourager à vous le procurer, et je remercie MrSushi, dont vous pouvez retrouver le blog consacré à la PS Vita par ici, de m’avoir fait part de cette information.

Et si le premier Danganronpa se déroulait dans un lycée fermé, dans lequel étaient emprisonnés les élèves, le second est monté d’un cran en matière de délire, en propulsant une nouvelle classe…sur une île, avec l’ambiance tropicale qui va avec. Du « grand n’importe quoi » jouissif qui nous propose toujours de résoudre des meurtres, sachant que le coupable doit tout faire pour ne pas être accusé s’il veut s’échapper de l’île. Ces deux premiers épisodes se divisent donc en plusieurs chapitres, un chapitre équivalant un cas d’enquête à résoudre, et lui-même subdivisé en trois phases :

– L’exploration, qui nous permet de nous promener dans les lieux, sympathiser ou non avec les élèves jusqu’à ce que se déclenche l’inévitable annonce du meurtre,

– L’enquête, où l’on récolte les preuves et l’on interroge les élèves,

– Et enfin, le procès, dans un tribunal présidé par la maléfique peluche de panda (si si, maléfique ! :D) Monokuma !

Le mélange a fait ses preuves et a rallié de très nombreux fans, sachant qu’en France, seuls les anglophones ont pu profiter de ces deux merveilles, les jeux bénéficiant du dual audio anglais/japonais, mais avec uniquement la présence de sous-titres anglais.

Et pourtant, là où nous attendions fébrilement l’annonce d’un troisième épisode, nous avons été pris au dépourvu avec l’annonce d’un spin-off, qui prend une direction diamétralement opposée : on est désormais dans un jeu d’action avec un soupçon de survival.

Ce spin-off, dont je vous propose aujourd’hui le déballage, nous met dans la peau de la soeur du protagoniste du premier épisode, et la confronte à une armée de Monokumas clonés (non-sens, disais-je en début d’article ?^^).

Mais je vais éviter de trop développer, comme j’ai tendance à le faire d’habitude, car j’ai pas mal de photos à vous montrer. Par conséquent, je vous propose le déballage de ce très joli petit collector :

01

Une fois déballé, voici le contenu du colis :

02

Première surprise, le collector est divisé en deux : d’un côté, l’emballage cartonné contenant le jeu et une partie des goodies, et de l’autre, un bel étui.

Deuxième surprise, vous remarquerez la présence de deux petits artbooks, glissés par le Store de NIS dans le colis. Le premier artbook est celui de Danganronpa 2 :

0506

Vous aurez peut-être relevé que je possède déjà cet artbook, ayant acheté la Limited Edition de Danganronpa 2, d’ailleurs.

Le second artbook est celui du jeu Fairy Fencer F, sorti sur PS3 :

0708

On y retrouve bien la patte de Compil Heart pour ce dernier au niveau du chara-design, d’ailleurs, ce qui est plutôt agréable ^^ je n’ai cependant pas eu l’occasion de m’investir dans ce jeu, la faute à un manque de temps certain, et peut-être aussi au fait que mes premières heures sur le jeu ne m’ont pas plus passionné que ce que j’espérais. Cela dit, je le possède toujours et compte bien lui offrir une séance de rattrapage en bonne et due forme.

Bref, la présence de ces deux petits artbooks constitue une très belle petite attention qu’il convenait de relever, et qui fait toujours plaisir. Merci NIS 🙂

Voici maintenant le Coffret Collector de Danganronpa Ultra Despair Girls, face avant :

03

Et face arrière :

04

Il bénéficie de deux superbes illustrations (en tous cas, dans le ton de la série), sans aucun texte pour venir les charger, à l’exception évidente du titre sur la face avant, minutieusement placé en bas de la couverture et ajoutant même sa petite touche design.

Mais comme je l’ai indiqué, cette édition limitée est scindée en deux, avec ainsi un bel étui noir agrémenté d’un texte disposé sobrement, sans artifice si ce n’est la bannière blanche et le discret petit logo de Monokuma :

09

Une photo de la face avant :

10

Et la face arrière :

11

A l’intérieur de cet étui, on découvre la présence de deux goodies :

12

Commençons par le premier, le pin’s Warriors of hope :

1315

Et oui oui, il s’agit bien d’un pin’s ! Voilà des années que je n’en avais pas vu :

14

Voici maintenant…la pince à cravate (!) :

1617

On a juste envie de dire « Non mais, n’importe quoi !! » et c’est ce qui rend ce collector encore plus génial ! Tout autant que Danganronpa assume à 200% son univers complètement glauque et déjanté, cette édition limitée assure pleinement en proposant des goodies tellement originaux qu’ils rejoignent le non-sens instauré par la série. Personnellement, j’adore !

Et nous n’en sommes qu’à l’étui ! Revenons maintenant au coffret du jeu :

1820

L’emballage cartonné rend vraiment bien, mais il est dommage de constater qu’il est fragilisé sur la tranche, comme en témoigne ce léger pli. Mais rien de grave, rassurez-vous, évitez simplement de vous asseoir dessus (je sais, quelle idée ! -_-‘).

Et là, en ouvrant le coffret, je découvre que l’étui n’était que la partie émergée de l’iceberg :

21

Décidément, NIS nous propose du beau contenu et ne déçoit pas les fans. Penchons-nous sur ce que propose le coffret, en commençant par le jeu lui-même :

22

Comme toujours pour les collectors sur Vita, on a le boîtier du jeu standard, dont vous voyez ci-dessus la face avant.

La face arrière :

23

Et là, petite déception, sur la jaquette il est indiqué que le jeu ne bénéficie que des voix et textes en anglais. Pas de dual audio, donc. Et pour l’avoir essayé, je confirme et ajoute même la précision suivante : dans certaines cinématiques, on n’a pas les sous-titres. Un jeu qui ne pourra être apprécié entièrement que par les anglophones, même si le gameplay ne nécessite pas une connaissance parfaite de la langue (on est dans du jeu d’action). Mais Danganronpa proposant pas mal de dialogues, le rapprochant souvent du visual-novel (avec les sous-titres, cette fois !), il est dommage que ceux qui connaissent un peu l’anglais soient les seuls à pouvoir profiter du titre à sa juste valeur.

Enfin, je suppose que je n’apprends rien à la petite communauté qui apprécie la PS Vita, la majorité des jeux sortant en Europe n’étant jamais traduits autrement qu’en anglais.

A l’ouverture de la boîte on découvre le jeu, sans mode d’emploi :

24

Voici maintenant un goodie qui sort encore du lot :

25

Oui, c’est bien ce que vous pensez : un cache-oeil décoré comme un bijou fantaisie ! Il s’agit plus précisément du cache-oeil de Kurokuma (un clone de Monokuma, mais entièrement noir). Cependant, exceptionnellement, j’ai décidé de le laisser dans son emballage, celui-ci étant fermé par des agrafes, et je n’ai pas voulu abîmer ce dernier.

Et de toutes façons, mes deux yeux vont très bien et pour le moment, je n’ai pas besoin de cache-oeil, merci 🙂

Cette Edition Limitée, comme souvent chez NIS, propose également la BO du jeu (ici, une sélection de quinze pistes), et toujours dans un boîtier :

26 - Copie

La face arrière :

27 - Copie

Ils ont l’air sympa quand ils dorment, non ? Oui hé bien les premières heures de jeu vous donneront un autre son de cloche ! :p

A l’intérieur, avec le disque, bien fendard :

28

Et sans le disque, dévoilant la seconde moitié d’un dyptique qui prend alors tout son sens :

29

Vient ensuite un petit artbook, type softcover :

30

Le verso de l’artbook :

32

La reliure :

31

Et deux pages du livre :

33

Evitez néanmoins de trop vous aventurer dans cet artbook si vous n’avez pas fini le jeu, car j’ai eu l’impression de voir du spoiler (heureusement, je n’ai pas tout feuilleter !).

Enfin, voici la dernière pièce de ce collector, et pas des moindres…

34

Une cravate !!!! Evidemment, après la pince à cravate, pourquoi être aussi surpris d’avoir la cravate elle-même ?

35

Une fois retirée de son emballage :

36

Pour finir, voici une photo d’ensemble :

37

Entre ce contenu et les lunettes de Danganronpa 2, il est difficile de contester l’originalité de tels coffrets, qui nous réservent décidément de belles surprises, tout en étant généreux !

Bref, une fois de plus, je suis conquis ! Il s’agit là d’un très beau collector, pour un jeu qui n’est pourtant qu’un Spin-off de la série originale.

Et, une fois n’est pas coutume, je me permets de mettre une dernière photo du coffret, avec à côté, ma Limited Edition de Danganronpa 2 :

39

On peut noter que le coffret du 2 est un peu plus grand, mais Ultra Despair Girls compense avec la présence de son superbe étui séparé.

Mon déballage prend ainsi fin, et je me rends compte que j’ai posté pas mal de photos (plus que pour MGSV !). Mais cette Limited Edition méritait que je m’attarde autant dessus.

Et si le jeu prend une direction différente de ce que la série nous a offert jusque là, il en préserve néanmoins tout ce qui la rend unique, à savoir son univers glauque et délirant, ses personnages dérangés et paradoxalement attachants, leur chara-design si particulier, mais aussi sa musique qui détonne !

Cependant, ne l’oubliez pas : un peu de connaissance de la langue anglaise est nécessaire pour pouvoir apprécier le jeu à sa juste valeur.

Bien à vous,

Hyperion_Seiken

Publicités

9 réflexions sur “[UNBOXING] Danganronpa another episode : Ultra Despair Girls – Limited Edition (PS Vita)

    1. Nan, c’est chaud ! 😀
      J’accumule pas mal de retard, mais ce n’est pas aussi énorme qu’il n’y paraît ! Pour l’instant, je me concentre exclusivement sur Metal Gear Solid V, et sur Vita, je vais alterner entre IA/VT sur lequel on peut revenir occasionnellement, et ce nouveau Danganronpa ^^

      Aimé par 1 personne

  1. Un nouveau collector original et généreux, et encore une fois sur Vita.
    Les petits studios japonais prennent soin de leurs fans et arrivent à se renouveler sans cesse sur une console moribonde en Europe. Quand on voit le nombre de jeux en vente dans les magasins français (à peine plus d’une dizaine dans les linéaires), on croise les doigts très fort pour que les jeux continuent à bénéficier de sous-titres en anglais (voire en français parfois).
    Sinon, très bel unboxing comme d’hab et il faut que je trouve du temps pour m’essayer à cette série.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci à toi, Blastwind 🙂
      Même si la Vita est effectivement boudée en Europe, c’est quand même une aubaine de pouvoir dénicher de beaux petits jeux comme celui-ci, même si le prix à payer est d’y jouer avec les sous-titres anglais. J’en parle un peu sur le forum, justement, en prenant pour exemple Grandia 2 sur PS2, qui est le jeu m’ayant décidé à perfectionner mon anglais pour pouvoir apprécier des perles du genre. Depuis, je ne regrette pas cette démarche ^^
      Vraiment, si un jour tu as le temps, je t’encourage chaleureusement à découvrir Danganronpa, au moins le premier épisode, qui est une claque en terme d’histoire rocambolesque, de rebondissements et de personnages charismatiques.

      J'aime

    1. Hello Tentacle Blue, merci pour ce commentaire 🙂
      Hé bien je l’ai commandé chez NIS Europe (et en plus, je suis sur l’île de la Réunion :D), mais il y a quelques jours, j’ai reçu un message de leur part où ils nous prévenaient qu’ils risqueraient d’avoir un peu de retard dans leurs livraisons. C’est peut-être lié ? J’espère que tu le recevras bien vite, en tous cas, je viendrai voir ton unboxing 😉
      Pour IA/VT, tu as bien résumé ! Quand on est passé par Hatsune Miku, le jeu paraît bien simple. Cela dit, je trouve qu’il lance une série prometteuse et rafraichissante. A suivre de près, donc.
      …et oui, il est largement au-dessus de Senran Kagura Bon Appetit 😀

      J'aime

      1. Alors moi je commande pas chez Nis Europe mais chez Nis America et je passe par Shipito (un relivreur) pour éviter le £/€. donc non c’est pas lié =S mais je reste dégouter.
        J’espère tu as commandé ton legend of Heroes parce que Nis Europe doit le localiser mais ils se touchent la nouille en ce moment ^^

        J'aime

      2. J’aimerais beaucoup le précommander, mais là, si je fais venir des US, je vais me ruiner en frais de port et en taxes. Mais à tout hasard, j’irai quand même jeter un coup d’oeil, histoire de me faire une idée du coût de revient ^^

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s