[JEUX VIDEO] Ma rétrospective du mois de Septembre 2015

00

Bonjour à tous,

Septembre touche à sa fin, et comme d’habitude, je vous propose ma rétrospective des jeux vidéo auxquels j’ai pu jouer ce mois-ci. Mais ne soyez pas surpris, j’ai quasi-entièrement consacré mon temps à un seul jeu qui était très attendu !

En effet, il ne vous aura sans doute pas échappé qu’un certain Metal Gear Solid V : The Phantom Pain est sorti ce mois-ci. J’ai même craqué pour son Edition Collector qui, sans être parfaite, nous propose un contenu correct.

En outre, j’ai tout de même pu me tourner vers quelques autres jeux, histoire de changer d’air ^^

SUR PS4

METAL GEAR SOLID V : THE PHANTOM PAIN

METAL GEAR SOLID V: THE PHANTOM PAIN_20150906001930

Le jeu en lui-même est une baffe monumentale, un chef-d’oeuvre, malgré quelques imperfections ! Tout du moins, de mon point de vue. On assiste à une épopée tragique, une montée en puissance dont nous ne connaissons forcément que son issue fatale, le tout baignant dans l’atmosphère Metal Gear, avec ses évolutions (open-world, durée de vie considérable) et ses choix artistiques qui, que l’on conteste ou non, s’alignent visiblement à un plus large public (beaucoup moins de cinématiques et de dialogues). Mais si certains fans en doutaient, qu’ils se rassurent tout de suite : de nombreuses scènes nous réservent leur lot de grand-n’importe-quoi et de moments cultes, qui nous prouvent une fois de plus que Kojima maîtrise la mise en scène et les rebondissements, tout en intégrant un background développé et complexe.

METAL GEAR SOLID V: THE PHANTOM PAIN_20150908192552

Le jeu ne nous rappelle que trop bien qu’il est orienté vers l’infiltration, et c’est un excellent point de l’appliquer à un monde ouvert, car il multiplie le champ des possibles pour nos stratégies, même si je ne vous cache pas que, arrivé à un moment du jeu, si vous avez pris l’habitude d’agir d’une manière particulière et que celle-ci fonctionne bien, elle s’appliquera à la majorité des infiltrations à effectuer, notamment grâce à des outils et des coéquipiers (reconnaissance du terrain avec Quiet, D-D qui flaire les ennemis) qui nous facilitent un peu trop la tâche.

Cela dit, je reconnais que leur aide m’a été très utile à plusieurs reprises, car si l’on ne va pas aller jusqu’à dire que le jeu est très exigeant, on connaît tout de même de nombreux échecs dans certains cas, et malheureusement, s’ils sont justifiés quand on loupe une infiltration parce que l’on aura été trop fanfarons, d’autres situations vous laisseront dubitatifs ou vous énerverons tout simplement.

Mais si je considère que ce jeu mérite amplement sa place dans mon Top 5 des jeux de l’année 2015, voire même très facilement dans mon Top 10 actuel des jeux PS4, je tiens à préciser que ses imperfections sont suffisamment notables pour que je le considère comme un épisode « décevant » de la saga. Et je dis cela alors même que je viens de terminer le jeu avec sa mission secrète. Rien que cela, me direz-vous ? Que les fans se rassurent et ne me mettent pas au bûcher, j’adore ce jeu pour les risques qu’il a pris dans son gameplay, l’ambiance hors norme et les à côtés offerts au joueur (la soundtrack exceptionnelle, les clins d’yeux et autres références aux précédents opus, l’énigmatique Quiet, le chien DD, etc.), la direction artistique tout autant que la réalisation, au top, l’intelligence de son scénario et surtout, pour sa mise en scène réellement impressionnante, qui sait autant mêler le sublime au subtil, en passant par les traditionnels jeux de lumières, effets caméra à l’épaule, plans séquences cultes, etc. (et accessoirement, je le redis : j’adore le chien :D)

METAL GEAR SOLID V: THE PHANTOM PAIN_20150917234811

Bref, le contre-coup selon moi, résiderait (et je dis bien : selon moi) dans la structure même de la narration : on a une trame principale, mais parfois, il faut passer par les trames secondaires pour faire avancer la trame principale, qui elle-même propose des missions qui paraissent plus secondaires que certaines missions figurant dans les missions secondaires et arrrrgh…euh, vous êtes perdus ? C’est normal, c’est ainsi que je me suis senti, au bout d’un moment. Et le pire, c’est que si on sait à peu près où l’on va durant la première moitié du jeu, ce n’est qu’après que l’on restera dubitatif sur le pourquoi du comment, même si le jeu et ses mécanismes permettant de débloquer la trame principale ont une logique. Simplement, cette logique ne s’implante pas avec fluidité dans la structure narrative du jeu.

Alors je me suis posé la question : est-ce que, étant fan de la saga depuis les premiers épisodes, j’ai été pris au dépourvu par le tournant radical emprunté par le jeu ? Même pas, car je le répète, le gameplay est au top, et l’immersion vous garantit des séquences intenses et remarquables, et ce qui m’a déçu, c’est bien la structure narrative (et sans spoiler, le véritable épilogue débloqué avec la mission secrète m’a énormément déçu, mais il m’est impossible d’expliquer pourquoi, au risque de faire de trop grosses révélations, désolé :/).

Je suis paradoxal, n’est-ce pas ? Alors pour simplifier mon mode de pensée, je vais me résumer ainsi : le jeu est énorme et mérite toute votre attention, que vous soyez fans ou que vous ne connaissiez pas la saga, d’autant qu’il bénéficie d’une durée de vie conséquente. Néanmoins, Kojima a su placer son jeu au-delà d’un simple jeu, ce qui en ferait presque une oeuvre d’art que l’on admire telle qu’elle est, dont on voit pertinemment les défauts, une oeuvre qui plaira autant qu’elle donnera matière à être critiquée, mais finalement, une oeuvre que l’on finit par accepter avec ses défauts…

WII U

SUPER MARIO MAKER

12

Hé bien le voici enfin, cet éditeur de niveaux dédié à l’univers Mario ! Et au risque de briser le suspens de suite : oui, Nintendo a su nous proposer une expérience à la fois vidéoludique et créative, tout en nous offrant une interface intuitive et agréable. Si Sony a LittleBig Planet, il est évident que Super Mario Maker joue dans une autre cour, bien plus haute. Je ne parle pas qualitativement, mais bien de par la notoriété du plombier moustachu et de la solide, très solide communauté de joueurs qui soutiennent Nintendo depuis ses premières heures !

Je pense que pouvoir créer ses propres niveaux d’un épisode de Super Mario relève du fantasme pour certains d’entre nous, et ce voeu est désormais exhaussé. Mais il ne vous aura pas échappé que depuis ces quelques lignes que je vous écris, non seulement je prends des pincettes, mais en plus, je n’ai pas vraiment donné mon avis sur le jeu ?

A dire vrai, j’y ai certes joué, mais pas suffisamment pour me faire encore un véritable avis, d’autant qu’à chacune de mes créations, j’ai toujours du mal à trouver l’inspiration. A mon humble avis, les joueurs qui s’éclateront le plus dans ce jeu seront ceux qui auront une idée bien précise des stages qu’ils voudront faire, ou tout simplement ceux qui bénéficient d’une grande imagination en matière de level design.

Sachez cependant que vous n’aurez pas accès à toutes les options (monstres, bonus, ascenseurs, etc.) dès le départ. Vous ne pourrez même alterner qu’entre l’univers de Super Mario Bros version NES et celui de la version Wii U, le tout se débloquant au fur et à mesure.

Par ailleurs, pour ceux qui ne sont pas fans du côté créatif du jeu, il est tout de même possible de trouver son bonheur, avec, outre une centaine de stages proposée par les concepteurs, une infinité de stages créés par la communauté, qui ne manque décidément pas d’imagination…même si j’ai eu tendance à trouver régulièrement des stages dans lesquels le joueur ne doit toucher à rien, voyant le personnage avancer de lui-même par multiples artifices aussi inventifs que variés.

En tous cas, je compte bien m’y investir un peu plus dans les semaines qui viennent, histoire de concevoir quelques niveaux car après tout, un jeu Nintendo est un jeu Nintendo, et la qualité est souvent au rendez-vous !

Vous pouvez retrouver mon Unboxing de l’Edition Limitée du jeu par ici.

PS VITA

DANGANRONPA : ULTRA DESPAIR GIRLS

04 - Danganronpa Ultra Despair Girls

Premier spin-off de la série Danganronpa, cet opus se devait de conserver l’ambiance glauque et délirante de cet univers si particulier. J’ai plongé dedans non sans un certain plaisir, même si je préfère prévenir les fans de suite : on n’est clairement pas dans un vrai épisode, et si le jeu nous réserve des moments particulièrement jouissifs, on est loin des rebondissements du niveau des deux premiers épisodes, et le casting est d’ailleurs (un tout petit peu) moins impressionnant et, par conséquent, moins attachant (je ne parle pas des deux protagonistes qui elles, assurent !).

Cependant, on a là un bon jeu qui pourra satisfaire les fans, en attendant au moins, l’annonce d’un vrai troisième épisode.

Vous pouvez retrouver mon unboxing de la Limited Edition par ici.

IA/VT COLORFUL

06

J’ai continué tranquillement le jeu à travers des petites sessions sympathiques, et c’est en avançant dans le jeu que j’ai enfin perçu son potentiel, car à mesure que l’on débloque les musiques, celles-ci montent également en puissance, et cela pour mon plus grand plaisir. Cela dit, même si les clips sont très jolis et très artistiques, je le redis, il manque du panache et de la chorégraphie pour pouvoir rivaliser avec l’inépuisable Miku !

Pour mémoire, vous pouvez jeter un coup d’oeil sur mon unboxing de la Crystal Box.

Ma rétrospective du mois prend ici fin. Pour octobre, vous n’êtes pas sans savoir que j’attends particulièrement Tales of Zestiria. Certes, mais pas que ! N’oublions pas la sortie d’Uncharted Trilogy sur PS4, dont je suis également fan, alors inutile de vous dire que le mois d’octobre -mois de mon anniversaire, au passage, réunit deux grosses sorties qui me tiennent particulièrement à coeur.

Et votre mois vidéoludique, s’est-il bien passé ?

Bien à vous,

Hyperion_Seiken

Publicités

4 réflexions sur “[JEUX VIDEO] Ma rétrospective du mois de Septembre 2015

  1. Super ton article surtout ton avis sur MGSV ^^ Perso j’y ai passé énormément de temps mais par sur l’histoire principale du coup je n’en suis qu’à la mission 14 je croit 🙂 Pour l’instant absolument tout me plait sauf les trucs mystiques et co. Sinon ce mois-ci j’ai fait Until Dawn et LEGO Dimensions 😉 En tout cas très bon mois gaming pour toi 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Ah Lego Dimensions, je suis sûr que tu dois bien t’amuser dessus, toi qui l’attendais particulièrement !!
      J’ai vu que tu as pris le pack Retour vers le Futur aussi, petit veinard ? Tu as bien de la chance, nom de Zeus 😉
      Quant à Until Dawn, il s’agit d’un jeu auquel je jouerai, mais j’attends encore un peu (pour octobre, je risque de me consacrer à aucun autre jeu qu’Uncharted : The Nathan Drake Collection, et surtout, Tales of Zestiria 😀
      Merci beaucoup pour ton commentaire en tous cas, et ravi de voir que MGSV te plaît ! 🙂

      Aimé par 1 personne

  2. Un mois gaming bien rempli mais qui n’est rien comparé à l’avalanche qui nous attend en fin d’année.
    Merci de ne pas avoir spoilé dans ton article sur MGS car, comme Martinouchou, j’y joue beaucoup mais je n’en suis qu’à la mission 25. Je développe ma Mother Base à mort et j’avoue que ce petit coté RPG me plait énormément.
    Je vois que tu attends la trilogie Uncharted. Les premiers retours sont très bons et le remaster semble être irréprochable (pour une fois). Le dernier trimestre va être énorme 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Merci à toi pour ton commentaire, Blastwind 🙂
      C’est effectivement comme ça qu’il faut jouer à MGSV je pense, et puis c’est une telle aubaine de bénéficier d’une telle durée de vie pour un jeu de la série ^^
      En ce qui concerne l’aspect RPG de la Mother Base, je te rejoins complètement sur cette impression. J’ajouterai que parfois, juste pour l’immersion, je prenais plaisir à aller d’un point à l’autre de la base en hélicoptère accompagné d’une musique bien 80′, et je reconnais que le jeu bénéficie d’une superbe réalisation !

      Pour Uncharted, d’après ce que j’ai pu lire sur le net, et ayant d’ailleurs joué à la démo que tu peux récupérer sur le PSN, le Remaster s’annonce excellent, en effet ! On replonge avec plaisir dans la peau de Nathan Drake, et c’est toujours du bonheur de l’entendre balancer ses petites répliques bien placées pendant les fusillades ^^

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s