[UNBOXING] Life is Strange – Edition Limitée (PS4)

00

Bonjour à tous,

Je vous propose aujourd’hui le déballage d’un jeu exceptionnel dans sa sympathique édition limitée : Life is Strange. Une claque vidéoludique qui s’apprécie dans sa structure narrative riche et passionnante, et qui propose une galerie de personnages traités avec subtilité et attention. Si vous avez manqué cette incroyable aventure au format épisodique, rattrapez-vous avec cette version en boîte, qui pour un prix raisonnable, vous offrira de nombreuses heures de bonheur !

Life is Strange est un jeu que l’on ne savoure pas pour son gameplay, mais pour son immersion dans une histoire qui se veut intimiste dans son approche, mais dont les enjeux qu’elle développe poussent indéniablement le joueur vers quelque chose d’encore plus grand que ce dans quoi Max Caulfield, héroïne dopée à la culture geek, pense se lancer.

Le concept est simple et captive de suite : évoluant dans l’Académie fictive de Blackwell, dans la ville non moins fictive d’Arcadia Bay, Max est une étudiante en photographie qui se rend compte qu’elle peut remonter le temps, sans véritable explication. C’est d’ailleurs par ce procédé qu’elle va sauver la vie de son amie d’enfance, Chloé, ce qui va les plonger au coeur d’une histoire de disparition, qui prendra tantôt des allures de roman policier, et qui tantôt obligera Max à avoir recours à son pouvoir, ce qui conférera au jeu son aspect fantastique, en développant les conséquences de ses choix.

J’évite de trop rentrer dans les détails, parce qu’il faut se laisser porter par cette histoire particulièrement bien mise en scène, et qui, je n’ai pas peur de le dire, parvient à poétiser la culture geek, tout simplement.

Et puis merde ! Un jeu qui mentionne Blade Runner à un moment, même si ce n’est qu’au détour d’un dialogue, j’ai envie de dire : Merci Dontnod !

Oui, c’est à Dontnod que l’on doit cette petite merveille, ceux qui nous avaient déjà proposé un certain Remember Me qui, même s’il n’était pas parfait, laissait déjà présager le potentiel des développeurs. Ils ont cependant failli voir leur aventure écourtée, les ventes du jeu n’étant pas au rendez-vous, mais il faut noter que Square Enix a cru en eux, et c’est pourquoi Life is Strange a pu voir le jour. Alors je le dis aussi : Merci Square Enix ^^ !

Toujours est-il que si le jeu est sorti au format épisodique en dématérialisé, en cinq épisodes, durant l’année 2015, ce début d’année 2016 nous propose une version boîte standard à 29,99 EUR, et une édition limitée pour cinq Euros de plus, alors pourquoi se priver ?

Si j’ai découvert le jeu en dématérialisé, je n’ai pas su résister à la tentation de cette petite édition limitée, dont vous pouvez retrouver les photos du déballage ci-dessous. Une fois encore, n’oubliez pas de cliquer sur les photos pour les agrandir.

La boîte de l’Edition Limitée :

Life is Strange - Edition Limitée-01Life is Strange - Edition Limitée-03Life is Strange - Edition Limitée-02

A l’ouverture de la boîte, on a un aperçu du contenu :

Life is Strange - Edition Limitée-04

Pour commencer, cette édition propose bien évidemment le jeu :

Life is Strange - Edition Limitée-05Life is Strange - Edition Limitée-07Life is Strange - Edition Limitée-06

Nous avons ensuite l’excellente bande originale du jeu, dans son boîtier (ce qui change de la petite pochette cartonnée glissée à l’arrache) :

Life is Strange - Edition Limitée-08Life is Strange - Edition Limitée-09Life is Strange - Edition Limitée-10Life is Strange - Edition Limitée-11

Et enfin, cette édition propose un petit artbook :

Life is Strange - Edition Limitée-12Life is Strange - Edition Limitée-13Life is Strange - Edition Limitée-14

Pour finir, je vous propose la traditionnelle photo d’ensemble de Life is Strange – Edition Limitée, dans sa version PS4 :

Life is Strange - Edition Limitée-17

Voici donc un petit collector vraiment très sympathique et abordable, surtout que le jeu vous propose une petite quinzaine d’heures de jeu, avec une honnête replay-value si vous souhaitez tenter tous les choix proposés, ainsi que leurs conséquences.

Pour ma part, il fait partie du Top 10 de mes jeux vidéo de 2015.

Bien à vous,

Hyperion_Seiken

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s