[UNBOXING] Nights of Azure – Limited Edition (PS4)

00-1

Bonjour à tous,

Enfin, je l’ai enfin reçu, l’un des Collectors que j’attendais le plus en ce début d’année : Nights of Azure – Limited Edition sur PS4 ! Il s’agit d’un Action-RPG développé par Gust, et qui nous propose une ambiance et une manière de jouer assez différentes de ce que les ténors du genre nous proposent aujourd’hui. Une brise rafraichissante en perspective !

Mes premiers pas dans le jeu

Nights of Azure, ou Yoru no nai Kuni au Japon, se déroule sur l’île mystérieuse de Rusewall, envahie par les démons à la tombée de la nuit, et nous glisse dans la peau de la charmante Arnice, qui partage la vedette avec sa tendre amie Lilysse, dont le rôle est déterminant pour lever la malédiction sur l’île. Au-delà de la trame principale, nous sommes témoins de l’importance qu’a la relation entre Arnice et Lilysse, aussi bien de par leur destin scellé que par l’intensité de leurs sentiments, l’une envers l’autre.

Le jeu se présente sous la forme d’un Action-RPG qui nous fait évoluer dans l’île de Rusewall, et le moins que l’on puisse dire, c’est que le système de combat mise en effet sur l’action et la fluidité. Gust -dois-je le préciser, est le développeur de la superbe série Atelier, qui mélange harmonieusement alchimie et RPG (si vous souhaitez vous lancer dans la série, sans hésiter je ne saurais que vous recommander Atelier Rorona plus, sur PS Vita et PS3, uniquement disponible avec les sous-titres anglais), et si le système de combat se présente sous la forme d’un tour par tour assez traditionnel, Nights of Azure mise sur le dynamisme.

Nous dirigeons donc Arnice, qui dispose d’un deck de quatre servants, des démons qu’elle peut invoquer, qui l’aideront à combattre, à se soigner ou à trouver plus facilement des coffres. Afin d’enrichir son deck, il est possible de récupérer des objets fétiches qui nous permettront d’invoquer de nouveaux servants, sachant que chacun d’eux peut monter de niveaux, un peu à l’instar de Pokemon.

Sauf qu’en l’espèce, Arnice combat également, et si ses servants l’assistent, elle bénéficie de possibilités très intéressantes, comme la possibilité d’enchaîner les combos, d’alterner entre différentes armes (épée longue, deux dagues, canon,etc…), de se changer en un démon le temps de quelques secondes, histoire de tabasser les boss dans les règles de l’art, le tout avec souplesse et fluidité.

Au cours de la progression, nos servants gagnent des niveaux -certes, mais on gagne également de l’argent, et surtout, du sang bleu. Celui-ci permettra à Arnice d’acquérir essentiellement ses propres niveaux. Ces derniers ne sont qu’au nombre de dix -me semble-t-il, mais y accéder nécessite du temps et nous propose tout un rituel des plus plaisants. Car si les servants gagnent leurs niveaux après avoir comptabilisé leurs expériences à la fin de chaque visite dans un coin de l’île, Arnice, elle, doit se rendre dans un lieu onirique, où elle échange le fameux sang bleu contre un niveau supplémentaire, ce qui lui permettra également d’acquérir des points de caractéristiques, qui eux-mêmes seront nécessaires pour acquérir de nouvelles skills…

…points de compétences qui, par ailleurs, peuvent se gagner de manière fort originale avec les daytime activities, en nous permettant de planifier les occupations d’Arnice (par exemple, la lecture vous permettra d’acquérir des points d’esprit). En outre, le jeu dispose d’un hub central, qui consiste en un hôtel tenu par l’énigmatique Simon, lieu de repos qui vous permettra de faire des achats, de personnaliser vos decks de servants, de monter de niveaux, d’accepter des quêtes secondaires ou même d’accéder à une arène de combats qui vous propose des défis à remplir.

Tout cela semble bien garni pour un jeu qui, pourtant, semble disposer d’une durée de vie relativement faible, du moins en ligne droite. Pour ma part, à l’heure où je vous parle, j’ai commencé tranquillement et je m’attèlerai à faire le plus de choses possibles dès ma première partie, histoire de profiter de l’ambiance intimiste du jeu.

Intimiste est le mot, car Nights of Azure ne fait pas dans l’artifice ni l’exagération. Evoluant dans une ambiance gothique au cachet toutefois très japonais dans le chara-design, vous croiserez peu de personnages, l’histoire préférant se concentrer sur la relation entre Arnice et Lilysse, ponctuée des interventions mystérieuses de Simon, ou du duo comique que composent le professeur Alucard et Lloyd. Et si le dynamisme des phases d’explorations est avéré, l’histoire, quant à elle, évolue lentement mais sûrement, à travers une narration tout en douceur.

D’un point de vue technique, si nul ne sera surpris d’apprendre que le jeu est loin des tenors sur PS4, il convient cependant de mettre en avant ses deux points forts :

On a d’un côté un chara-design absolument sublime, en particulier celui d’Arnice. Je ne sais pas si je peux voir cela comme un coup de coeur, mais je la trouve au top, dotée d’un style très réussi, voyez plutôt :

00-3

Un chara-design qui, à mon sens, parvient à transcrire parfaitement un subtil mélange entre féminité et héroïsme.

Mais surtout, là où Nights of Azure surprend et joue avec nos émotions, c’est dans sa musique. Je n’ai pas peur de le dire, je vois là l’une des meilleures OST qu’il m’ait été donné d’entendre ces derniers mois (voire, ces dernières années). Composée par Kazuki Yanagawa, Daisuke Achiwa et Hayato Asano, ayant tous contribué à la BO de nombreux jeux Atelier, dont les musiques bénéficient d’une excellente réputation, nous avons là un somptueux mélange entre le gothique, le mélodieux et…le jazz (celui-ci étant notamment réservé à l’ambiance de l’hôtel).

Bref, à l’heure où je vous parle donc, il est vrai que je n’ai pas vu grand chose du jeu, même si j’ai pu y jouer quelques heures, mais j’ai tout de suite accroché. C’est un véritable coup de coeur. J-RPG sans prétention, rafraichissant et alternant entre le dynamisme des combats et la lenteur de la narration, douce et poétique, Nights of Azure me plaît, et je ne regrette pas d’avoir craqué pour sa superbe Edition Limitée.

Pourquoi ce retard ?

Le jeu est sorti le 1er avril 2016, et pourtant, ce n’est que maintenant que je puis publier mon article. Pourquoi ? Ma commande est bien partie à temps, mais il semble que la Poste ait perdu mon colis, tout simplement. Et là, je salue la réactivité de NIS America – Europe Online Store. Premier point, la journée, ils proposent en général un chat direct, ce qui est plus pratique pour échanger, plutôt que d’attendre un courriel. Second point, après m’avoir demandé d’attendre trois jours afin d’être certain que je ne recevrais rien, ils ont immédiatement mis en place un envoi de remplacement, avec envoi le plus rapide à leurs frais (même si j’avais pourtant opté pour un envoi normal), si bien qu’en moins d’une semaine, mon problème était réglé ! Un contact immédiat, un très bon relationnel et la prise en charge, qui dit mieux ?

Bref, vue leur efficacité, je tenais à en faire un peu la pub, car même si les prix sont parfois un peu élevés, ils proposent de très bonnes petites éditions limitées (la dernière que j’ai précommandée étant le prochain Atelier Sophie ^^), et j’espère que cela va durer tant que faire se peut !

Déballage de l’Edition Limitée

Nights of Azure a bénéficie d’une Limited Edition savoureuse, car elle propose du contenu de très bonne qualité, mis en avant par ce design si remarquable que nous offre le jeu lui-même. Elle se compose d’un coffret collector avec, à côté, un set de cartes et une toile (magnifique quoiqu’assez…coquine ^^’). N’oubliez pas de cliquer sur les photos pour les agrandir :

Nights of Azure - Limited Edition

En premier lieu, nous allons nous concentrer sur le contenu du Box collector.

Le recto :

Nights of Azure - Limited Edition-2Nights of Azure - Limited Edition-4

Le verso :

Nights of Azure - Limited Edition-3Nights of Azure - Limited Edition-5

L’ouverture s’effectue classiquement par le haut du Box :

Nights of Azure - Limited Edition-6Nights of Azure - Limited Edition-7

Je vous propose de commencer par le jeu, dans son boîtier standard, ici vue du recto :

Nights of Azure - Limited Edition-8

Le verso :

Nights of Azure - Limited Edition-9

L’intérieur du boîtier, avec le disque :

Nights of Azure - Limited Edition-10Nights of Azure - Limited Edition-11

Vient ensuite la bande originale du jeu sur disque, ayant droit lui aussi à son boîtier, dont le recto propose un très joli visuel mettant en scène les belles Arnice et Lilysse :

Nights of Azure - Limited Edition-12

Le verso, avec la liste des pistes :

Nights of Azure - Limited Edition-13

L’intérieur du boîtier avec le CD :

Nights of Azure - Limited Edition-14

Le Box Collector propose également un petit artbook cartonné, dont vous pouvez voir ci-dessous le recto :

Nights of Azure - Limited Edition-15

Le verso :

Nights of Azure - Limited Edition-16

La tranche :

Nights of Azure - Limited Edition-17

Deux pages illustrées nous dévoilant le chara-design sophistiqué d’Arnice. Mais comme d’habitude avec ce type de reliure cartonnée, il faut tout de même faire attention à tourner les pages avec délicatesse :

Nights of Azure - Limited Edition-18

Cette Edition Limitée propose certes, le Coffret Collector que je vous ai montré, mais aussi deux goodies supplémentaires, à commencer par un set de cinq cartes :

Nights of Azure - Limited Edition-19Nights of Azure - Limited Edition-20

Chacune de ces cartes dispose d’un verso illustré de croquis :

Nights of Azure - Limited Edition-22

Et pour finir -sans pour autant dire qu’il s’agit du meilleur pour la fin, quoique…^^, cette édition propose une grande toile, superbe mais peut-être un peu trop évocatrice, vous comprendrez pourquoi en voyant les photos :

Nights of Azure - Limited Edition-25Nights of Azure - Limited Edition-26

…Hem…oui, j’avoue que je suis à court d’argument pour justifier la présence de cette toile très tendancieuse (et pourtant, dans le genre tendancieux, j’ai été rodé après avoir platiné Senran Kagura : Estival Versus !).

Par conséquent et sans transition, je vais de suite terminer sur une photo d’ensemble de Nights of Azure – Limited Edition sur PS4 :

Nights of Azure - Limited Edition-28

Une très belle édition limitée pour un jeu qui me plaît beaucoup pour le moment. Un véritable petit coup de coeur qui mérite votre attention, malgré toutes les grosses sorties qui parsèment cette belle année 2016 !

Bien à vous,

Hyperion_Seiken

Publicités

2 réflexions sur “[UNBOXING] Nights of Azure – Limited Edition (PS4)

  1. Salut Hyperion,
    Encore un très bon article qui m’a permis d’en savoir un peu plus sur ce jeu qui est apparu dans les boutiques il y a quelques semaines. Je vais certainement attendre une baisse de prix pour me laisser tenter.
    Le collector est vraiment sympa et va à l’essentiel. Merci pour cet unboxing complet et détaillé.
    A bientôt et bons jeux.

    Aimé par 1 personne

    1. Salut à toi, Blastwind, et merci pour ton mot !
      C’est un petit jeu de niche sans prétention, ce qui se ressent jusque dans son scénario très intimiste, mais il est très agréable à jouer et à parcourir, et ses mécanismes sont bien huilés. Alors effectivement, quand tu en auras l’occasion, laisse-toi tenter 😉
      Quant au Collector, je l’adore, mais il faut dire que je l’ai attendu, celui-là ^^

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s