[JEUX VIDEO] Ma rétrospective – Mai 2016

ANIME GIRL - Plays in space

Bonjour à tous,

Comme d’habitude, je vous propose de revenir sur les jeux auxquels j’ai joué ce mois-ci. Et le mois de mai est à retenir au moins pour un jeu : l’immense Uncharted 4 sur PS4 ! Mais il n’y a pas que lui, d’autres ont tout de même attiré mon attention.

La sortie d’un gros jeu a toujours tendance à éclipser les autres, même si la qualité de ceux-ci mérite que l’on s’y intéresse, mais force est de reconnaître qu’Uncharted 4 a atteint des degrés de sommité qui font de lui l’Indispensable jeu de la PS4.

Néanmoins, les jeux auxquels j’ai joué, comme d’habitude, sont assez éclectiques, comme vous pourrez le constater.

PS4

NIGHTS OF AZURE

Nights of Azure_20160425193342

Retrouvez l’unboxing de Nights of Azure – Limited Edition

J’ai continué ma partie sur cet excellent J-RPG de Gust, qui bénéficie à la fois d’un superbe character design, mais aussi d’une composition musicale absolument géniale. Si on débute tranquillement et que l’on a quelques bonnes heures pour bien comprendre les contrôles, j’en suis arrivé à un chapitre où la difficulté monte d’un cran, ce qui ajoute un tout petit peu de challenge dans ce jeu qui, il faut le reconnaître, est relativement facile. Par conséquent, et avec les grosses sorties qui m’ont pas mal occupé, je n’ai toujours pas terminé Nights of Azure, même si cela ne saurait tarder.

OVERWATCH

Overwatch Fatale

Sans surprise, je me suis laissé entraîner par la hype Overwatch, sorti en cette fin de mois, et j’ai donc découvert les plaisirs du multijoueur à travers un jeu qui, je le confirme, est très accessible et facile à maîtriser, mais qui demande néanmoins de sacrées séances d’entraînement si l’on veut se démarquer des autres joueurs. En clair : je me suis méchamment fait éclater à plusieurs reprises, et pourtant…moi qui ne suit pas un adepte du multi, je me suis surpris à enchaîner quelques moments de gloire, ce qui nous incite à vouloir maîtriser davantage les personnages, mais aussi, contribue à ce petit goût de reviens-y ! J’ai beaucoup accroché au gameplay de Tracer, pour le dynamisme de ses déplacements, et Fatale, sniper particulièrement maniable et qui trouve facilement sa place en équipe avec son skill ultime (et très, très utile à condition d’être utilisé au bon moment).

UNCHARTED 4 : A THIEF’S END

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Retrouvez l’unboxing d’Uncharted 4 : A Thief’s End – Libertalia Collector Edition

Ah, le voilà l’immense, le sublime, le parfait Uncharted 4 ! Le jeu aux superlatifs et surtout, ultime épisode de la série, conclusion brillante, épique et parfaitement maîtrisée d’une belle vie d’aventurier menée par le dur à cuir Nathan Drake. Pardonnez mon envolée, mais je suis tellement séduit par ce jeu, aussi bien pour ses qualités visuelles et sonores que pour sa narration qui nous offre une aventure palpitante, dont les enjeux sont à la fois intenses et très passionnants. En effet, si Uncharted 4 nous propose une histoire qui, une fois de plus, sert de prétexte pour explorer le monde aux côtés de notre aventurier charismatique, si le but ultime de Drake est bien plus important que la chasse aux trésors dans laquelle il se trouve embarqué, hé bien cette chasse aux trésors est pourtant l’une des plus passionnantes qu’il m’ait été donné de jouer, sur fond de pirates des Antilles, et ayant pour cadre central l’immense et mystérieuse Madagascar (à peine à 800 Km de chez moi ^^). Bref, en plus d’une trame principale soigneusement abordée, le background qui l’étoffe est riche et de qualité.

Le jeu en lui-même est fidèle à la série, avec quelques améliorations notables comme l’arrivée du grappin, dont la maniabilité est très plaisante et facilement maîtrisable, la possibilité de marquer les ennemis, ce qui nous permet de faire du repérage si l’on veut tenter une approche furtive, ou si l’on veut éviter d’être pris par surprise au cours de fusillades toujours nerveuses, ou encore le viseur qui devient rouge le temps d’un dixième de seconde, pour nous avertir que l’ennemi sur lequel on a tiré est bien mort (il ne me semble pas avoir vu ce détail dans les épisodes précédents). A noter que la possibilité de renvoyer les grenades, insérée dans le troisième épisode, a été purement et simplement supprimée. Petit détail qui, l’air de rien, m’avait pas mal dépanné à plusieurs reprises dans l’épisode en question. Je suppose que cette possibilité a été retirée dans le but de nous forcer à quitter notre cachette et éviter ainsi de camper. A ce propos, si l’intelligence artificielle des ennemis les rend plus agressifs que dans les épisodes précédents, ils n’en restent pas moins aussi stupides par moment, mais il en faudrait beaucoup plus pour bouder notre plaisir.

Uncharted 4 n’est pas seulement le jeu d’action auquel la série nous a habitué, il est aussi un jeu d’aventure qui a pris le meilleur de la série, avec également de nombreux acquis de The Last of Us en matière de narration et de développement des personnages. Jamais Drake, Sullivan ou Elena ne vous paraîtront aussi attachants, et parmi les nouveaux venus, Sam vous séduira très rapidement aussi.

Je terminerai d’ailleurs sur la performance du voice-acting. J’ai terminé le jeu deux fois, respectivement en anglais (Nolan North, j’adore sa voix !) et en français. Hé bien dans les deux cas, c’est de l’or ! Les doubleurs font leur travail avec précision, sans exagération, sans surjouer, toujours dans le ton, et j’applaudis généreusement les doubleurs français qui nous offre une performance tout simplement magistrale ! Un exemple à prendre. Mention spéciale au timbre chaud de Virginie Méry, qui double Elena Fisher avec tant de justesse et d’émotion.

Pour finir, juste un petit mot sur la réalisation. Nous sommes face au sommet de ce que la PS4 peut nous offrir, c’est évident. Un pur régal pour les yeux, et le mode photo laissera libre cour à votre imagination pour enchaîner les clichés avec le PS4 Share (attention au risque d’addiction, pour ma première partie, j’ai dû prendre une grosse centaine de photos alors qu’à chaque fois, je me disais : « non, je profite du jeu à fond, je prendrai des photos lors de ma seconde partie »…tu parles !). Enfin, en ce qui concerne la musique, BIM surprise : ce n’est plus le pourtant talentueux Gred Edmonson qui a composé la BO, mais Henry Jackman, compositeur connu et reconnu (Kick-Ass, Kingsman, X-Men First Class…), qui insuffle un souffle épique, un peu plus aventureux que par le passé, et colle sans forcer dans le ton de l’aura de piraterie qui plane au-dessus du background.

Bref, je me suis (un peu) étendu sur le sujet, mais si certains d’entre vous verront dans mes propos de l’exagération ou un regard peu objectif, je ne leur en voudrai pas. Le plus important, c’est que j’ai adoré cet épisode comme aucun autre (oui, je l’ai même préféré à l’épisode 2, qui est toujours une référence pour moi !) et qui, s’il a sa place pour être le jeu de l’année (dans mon Top, dans MON Top !!!), il est aussi ce jeu que je qualifierais comme étant « mon 20/20 », tout simplement :’)

PS Vita

Hatsune Miku : Project Diva X

Hatsune Miku

Retrouvez l’Unboxing d’Hatsune Miku – Project Diva X avec goodies

Alors que le jeu est sorti depuis le 24 mars, je ne l’ai reçu qu’en mai (merci les délais de livraison !), tout droit venu du Japon, et je n’ai donc que davantage apprécié de plonger une nouvelle fois dans l’univers plein de bons sentiments d’Hatsune Miku ! Du jeu de rythme, de la J-Pop motivante, de superbes clips et surtout, une réalisation qui ne cesse de s’améliorer au fil des épisodes ! J’ai été agréablement surpris par la réalisation, qui nous en met plein les mirettes ! La PS Vita est décidément stupéfiante ! Néanmoins, je précise qu’on est sur du jeu de rythme et que c’est un genre qui ne plaira pas à tout le monde, notamment au regard du catalogue musical que nous proposent les vocaloids de la série. Il faut toutefois noter l’arrivée d’un vague mode Quest qui est un prétexte pour nous faire découvrir les différentes chansons, mais on est loin du mode histoire de Persona 4 : Dancing All Night. Néanmoins, à mon sens, Miku domine dans son domaine !

MegaTagmension Blanc + Neptunia VS Zombies

00

Retrouvez l’Unboxing de MegaTagmension Blanc + Neptunia VS Zombies – Limited Edition

Et un deuxième jeu sympathique pour la Vita ce mois-ci ! Cela ne se refuse pas, surtout qu’il s’agit là d’un spin-off de la très sympathique série Neptunia, dont l’épisode V-II est récemment sorti sur PS4 (épisode que j’ai adoré, d’ailleurs !). En l’espèce, il s’agit ici d’une suite spirituelle du spin-off Neptunia : Action Unleashed, jeu de baston basé sur le concept de Dynasty Warriors ou Senran Kagura. Je dis bien « spirituelle », car si elle en reprend les bases et le gameplay, la forme change complètement, plongeant les héroïnes de la série dans une histoire qui a peu de chance d’entrer dans le canon de la série, puisqu’elle situe l’action dans un univers alternatif plongeant les personnages dans une université. Je vous avoue que, par manque de temps, je n’ai pu faire que l’intro et deux missions, histoire de plonger rapidement dans le feu de l’action, il me sera donc difficile de vous livrer un avis très constructif, même au niveau de l’histoire. Néanmoins, il faut souligner qu’on a droit à une réalisation agréable, et que c’est toujours sympa de retrouver l’ambiance de la série.

Ma rétrospective prend fin. Je précise que manque à l’appel les excellents Valkyria Chronicles Remastered  sur PS4 et Fire Emblem Fates : Héritage sur 3DS, que je n’ai reçus qu’en fin de mois, et n’ai donc pu tester en mai.

Le mois de juin s’annonce par ailleurs extrêmement chargé, avec ces derniers, mais aussi et surtout, la sortie d’Atelier Sophie, que j’attends avec grande impatience, Grand Kingdom, Odin Sphere…Ouf, je ne vois vraiment pas comment je vais m’organiser, d’autant que je viens tout juste de commencer l’ultime extension de The Witcher 3 : Blood and Wine qui, je le précise de suite, s’annonce tout simplement grandiose. Il va falloir s’organiser pour profiter de tout cela ^^

J’espère que vous avez passé un bon mois de jeux vidéo.

Bien à vous,

Hyperion_Seiken

Publicités

2 réflexions sur “[JEUX VIDEO] Ma rétrospective – Mai 2016

    1. Merci à toi 🙂
      Hé bien j’avoue que c’est de plus en plus difficile de trouver du temps, l’air de rien, mais quand on est passionné ^^’
      Cela dit, je ne sais absolument pas comment je vais m’organiser pour le mois de juin, avec tous ces jeux qui sortent ! 😀

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s