[UNBOXING] Star Ocean : Integrity and Faithlessness – Edition Collector – PS4

00 - Star Ocean - Edition Collector - PS4

Bonjour à tous,

Je vous propose aujourd’hui, l’unboxing de Star Ocean : Integrity and Faithlessness dans son édition Collector. C’est certes avec retard que je publie cet article, mais j’y tiens particulièrement parce que j’avais envie de vous parler de ce dernier épisode, et que son Collector est plutôt sympa. Sans plus attendre, voyons ce que vaut ce Star Ocean : Integr…bon, on l’appellera Star Ocean 5 pour des raisons de commodité.

Il est inutile de faire durer le suspens, et je vais vous l’annoncer de suite : Star Ocean 5 est très décevant ! Très, très, très décevant ! Et il l’est d’autant plus pour moi parce que je m’attendais à un jeu puisant ses influences sur l’exceptionnel Star Ocean 3 sur PS2.

Mais ce n’est pas parce que ce n’est pas un bon jeu qu’il n’y a rien à en dire sans pour autant s’acharner, au contraire ! Il y a du moyen et du très moyen, sans jamais tomber dans le médiocre non plus, et la seule excellence que l’on peut relever du jeu concerne la partition de Motoi Sakuraba, sublime comme l’auteur nous y a habitués.

Le plus décevant au final, avec cet épisode, c’est que l’on sent le traitement low cost du jeu, sacrifié sur l’autel d’un certain Final Fantasy XV, sur lequel Square Enix mise son avenir, si bien que j’aurais préféré attendre l’après-FFXV, même si c’est le jouer à quitte ou double, pour qu’ils nous offre un bel épisode de Star Ocean, parce que là, l’avenir de la licence me paraît s’assombrir.

La réalisation n’est pourtant pas mauvaise, loin de là, le jeu nous offre de beaux diaporamas et le chara-design est sympa. Oui, mais en parallèle, nous n’avons aucune mise en scène dans les discussions. On assiste à des dialogues en caméra libre, ce qui retire un gros pan d’immersion. Pas de gros plans pour afficher les émotions des personnages, ou de mouvements de caméras pour accompagner les gestes et les actions. Peu d’environnements, une seule planète (Star Ocean, c’est du Space Opera à tendance Fantasy, à la base !), ça fait également très peu. L’histoire a le mérite d’être intéressante, mais elle décolle au bout de quelques heures, et on ne s’attache pas aussi vite aux personnages que dans un Tales of ou, en général dès les premières minutes, on a envie de savoir ce qui va se passer.

Mais Star Ocean tient à sa réputation très solide en matière de combat et en l’espèce, fort heureusement, le contrat est ici respecté, car on a droit à du bon mécanisme de combat très dynamique et personnalisable au possible, avec un système d’attribution des rôles et une bonne liberté sur le périmètre de la bataille, qui démarre sur le terrain sans transition comme un Tales of Zestiria (les problèmes de caméra en moins).

J’ai une petite préférence pour cet opus que pour The Last Hope, bizarrement, même s’il ne faut pas y voir là une préférence encourageante, car si la série suit la logique du chemin tracé par les deux derniers épisodes, cela ne me laisse présager rien de bon pour la suite. Cette année, Square Enix joue décidément très gros entre un Star Ocean loupé et un FFXV qui ,s’il s’annonce gigantesque sur tous les points, n’a pas intérêt à se gaufrer !

L’Edition Collector de Star Ocean 5, en revanche, est intéressante et visuellement réussie, comme vous allez le découvrir à travers mes photos :

Star Ocean - Edition Collector - PS4

Quelques photos du packaging pour commencer, ici à l’avant :

Star Ocean - Edition Collector - PS4-2Star Ocean - Edition Collector - PS4-4Star Ocean - Edition Collector - PS4-5

Et à l’arrière :

Star Ocean - Edition Collector - PS4-3

Le coffret est protégé par un fourreau cartonné souple, qui une fois retiré, nous fait découvrir le casting du jeu :

Star Ocean - Edition Collector - PS4-6Star Ocean - Edition Collector - PS4-7

A l’ouverture, on découvre en premier lieu un artbook :

Star Ocean - Edition Collector - PS4-8

Nous avons là un très bel artbook avec couverture rigide :

Star Ocean - Edition Collector - PS4-9Star Ocean - Edition Collector - PS4-14

Cet artbook, dont vous retrouverez ci-dessous quelques pages, a le mérite de proposer des illustrations portant sur l’ensemble de la saga, nous permettant de découvrir de fort belles illustrations :

Star Ocean - Edition Collector - PS4-10Star Ocean - Edition Collector - PS4-11Star Ocean - Edition Collector - PS4-12

Vient ensuite le steelbook contenant le jeu et un disque avec une sélection des musiques.

Une photo du steelbook, face avant :

Star Ocean - Edition Collector - PS4-15

Face arrière :

Star Ocean - Edition Collector - PS4-16

Sur la tranche :

Star Ocean - Edition Collector - PS4-17Star Ocean - Edition Collector - PS4-19

Une photo d’ensemble de l’extérieur :

Star Ocean - Edition Collector - PS4-24

Une photo d’ensemble de l’intérieur, sans disques :

Star Ocean - Edition Collector - PS4-23

Une photo d’ensemble de l’intérieur, avec les disques et une fiche incluse :

Star Ocean - Edition Collector - PS4-20

La fiche en question contient la liste des 16 pistes du disque audio :

Star Ocean - Edition Collector - PS4-21

Avec un petit mot et une dédicace de Motoi Sakuraba…peut-être qu’un jour, j’aurai une vraie dédicace de Motoi Sakuraba :’) :

Star Ocean - Edition Collector - PS4-22

On reste ensuite dans le classique mais efficace, avec huit lithographies :

Star Ocean - Edition Collector - PS4-26Star Ocean - Edition Collector - PS4-27

Photo individuelle d’une lithographie, ici au recto :

Star Ocean - Edition Collector - PS4-25

Et au verso, identique pour les autres :

Star Ocean - Edition Collector - PS4-28

Pour finir, le Collector contient un goodie vraiment dispensable, mais que je trouve quand même amusant, il s’agit…de votre carte d’identité de la Fédération Pangalactique…hé ouais, ça ne rigole plus, là :

Star Ocean - Edition Collector - PS4-29

Avec les instructions qui vont avec (livrées en plusieurs langues, et ici en français) :

Star Ocean - Edition Collector - PS4-30

Pour finir, je vous propose une photo d’ensemble de Star Ocean : Integrity and Faithlessness dans son Edition Collector sur PS4 :

Star Ocean - Edition Collector - PS4-32

Très franchement, le jeu n’a rien de marquant et ne risque pas de faire du bien à cette série pourtant mythique, même s’il n’est pas non plus désagréable à jouer, et son édition collector, si elle est plutôt correcte, elle ne vaut clairement pas le prix affiché par Square Online (99,99 EUR quand même !!!).

Ce qui me permet d’enchaîner sur un autre point : j’ai dû annuler ma précommande de l’Edition Ultime de Final Fantasy XV à 270 EUR, dont je trouve le prix vraiment excessif, malgré la présence de la figurine (et sans season pass…). Je me suis tourné vers une édition Deluxe avec Amazon, qui propose le jeu avec le film Kingslaive, le tout dans un steelbook. Je critique, mais en attendant, je suis très impatient d’être en novembre.

Bien à vous,

Hyperion_Seiken

Publicités

4 réflexions sur “[UNBOXING] Star Ocean : Integrity and Faithlessness – Edition Collector – PS4

    1. Merci beaucoup 🙂
      Oui, il m’a certes déçu, mais il n’est pas désagréable à jouer, surtout si tu aimes t’investir dans les systèmes de combats de J-RPG, car celui-ci reste assez nerveux et agréable à jouer et personnaliser.
      Quant aux 270 EUR du collector ultime de FFXV, on est d’accord, c’est abusé. Je suis prêt à mettre du budget dans les Collectors, mais à ce prix-là, il aurait fallu au minimum une deuxième figurine, une bande originale, des lithographies, du goodies original bref, quelque chose qui fait qu’en te prenant un tel collector, tu sais que tu prends un produit bien plus complet que des collectors plus conventionnels.

      Aimé par 1 personne

  1. Super l’unboxing!
    Je trouve le packaging assez cheap finalement, une plus belle boite aurait été bienvenue. Pour la carte d’identité de la fédération, il semblerait que ce soit une forme de numérotation du collector, puisque nous avons tous un numéro différent, qui n’est d’ailleurs pas très long.
    Pour en revenir au jeu, je ne vais pas m’étaler puisque j’ai déjà donné mon avis dans un post précédent. C’est clair que le jeu n’est pas mauvais (d’ailleurs je l’ai fini) en soi, mais on reste très déçu, comparé aux autres opus on pouvais en attendre mieux. Mais ce n’est pas la faute des développeurs, ils ont fait avec les moyens à leur disposition.
    Une autre remarque correspondant à l’attribution des compétences (rôles): il est dommage que ceux ci soient uniques, c’est à dire pouvant être octroyés à un seul perso à la fois, ce qui devient un problème pour les perso distance, qui ont tendances à rester au càc, contrairement à un Tales of où les perso distance essayent de garder une certaine distance avec les mobs. D’ailleurs j’ai fait le boss final en contrôlant la healeuse pour être sûr d’être à distance du boss. J’ai pris le contrôle pendant le combat de la magicienne pour la mettre à distance, mais 10s après être revenu sur la healeuse, la magicienne revenait sur du middle range et se faisait laminer…

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup 🙂
      La boîte, je la trouve plutôt pas mal, en tous cas, j’aimerais en avoir d’aussi solides pour tous mes collectors (parce que certains, comme celui d’Atelier Sophie ou de Nights of Azure, sont bien plus fragiles, ce qui est compensé par du contenu bien plus complet, cela dit). Par contre, je n’avais pas assimilé le coup de la carte d’identité, bien vu 😀
      Oui, j’avais bien noté ton avis, et pour éviter les répétitions, je n’ai d’ailleurs pas mentionné les aller et retour trop récurrents dont tu parles. Quant aux moyens des développeurs, c’est bien là-dessus que je critique Square Enix et sa politique.
      Si on est d’accord pour dire que FFXV a nécessiter des moyens absolument phénoménaux, à côté de cela, on sert la ceinture pour presque « se forcer » à sortir un Star Ocean, alors qu’en prenant plus leur temps, ils auraient pu nous proposer un jeu bien plus passionnant. Qu’on ne me dise pas que Square Enix n’en est pas capable !
      Bref : l’après FFXV risque d’être très intéressant quant aux directions que prendra Square Enix !
      Dernier petit point que je relève sur ton commentaire : les combats des Tales of ! Je risque de ne pas être objectif, vue la passion que tu connais de moi pour cette série, mais je te rejoins complètement sur ce point : je n’ai quasiment jamais eu à me soucier des autres personnages sur les combats dans les Tales of et en général, ils sont assez bien réglés, c’est un pur bonheur (dans les Xillia, c’est presque indécent de voir à quel point j’arrive presque à percevoir une harmonie entre les différents combattants, mais une fois encore, peut-être que mon objectivité m’échappe, surtout pour cet épisode ^^’).
      A ce propos, je me suis créé un compte PSN Japonais pour pouvoir télécharger la démo de Tales of Berseria, et son système de combat me paraît plus dynamique que celui de Zestiria. Je n’ai pu y jouer que quelques minutes, mais il me paraît très attrayant ^^

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s